Un Mauricien de 56 ans fait parler de lui à l’international. Le journal canadien Vancouver Sun ainsi que d’autres journaux canadiens ont publié durant la semaine un article sur un dénommé Shri Rampol, qui aurait sexuellement agressé une femme dans un salon de massage à Surrey, en début d’année. Il a été depuis arrêté par les autorités canadiennes et relâché. Cependant, la police de Surrey vient de lancer un appel à témoins pour tenter de retrouver d’éventuelles autres victimes.

Si les sites d’information ne révèlent pas la nationalité du présumé agresseur, ceux qui le côtoient savent très bien de qui il s’agit. Selon nos sources, l’agresseur présumé serait un habitant et commerçant d’un grand village de l’est du pays. Ce dernier aurait pris la poudre d’escampette en 2017 après avoir arnaqué plusieurs personnes de la localité. Cela va sans dire que cette nouvelle, pour l’heure officielle au Canada et officieuse à Maurice, a jeté un froid sur ledit village et sur la communauté mauricienne habitant à Surrey, au Canada.

Voici ce que révèle le site d’information CTVNews de Vancouver : “After a woman was reportedly sexually assaulted while receiving a massage in Surrey, Mounties are hoping any additional witnesses will come forward. In a news release Wednesday, Surrey RCMP said it started its investigation in March after a woman reported an incident that allegedly happened at Shri Professional Massage on 137 Street. On June 22, 56-year-old Shri Rampol was arrested for sexual assault, Mounties said. After a charge was approved by the BC Prosecution Service, Rampol was released under several conditions including not performing massages on any female clients unless a third-party woman who knows about his conditions is present.”