Se voulant rassurante quant aux respect des mesures sanitaires au sein des centres d’examens, la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun, a concédé que « malheureusement, nous avons eu un petit incident à l’école Philippe Rivalland RCA ».

La ministre a souligné que la surveillante testée positive à la Covid-19 « n’a pas eu de contact avec d’autres élèves ».

Le ministère ainsi que le Mauritius Examinations Syndicate se sont assurés de la désinfection et du nettoyage des locaux de l’école primaire. Et ce, pour « s’assurer de la protection des enfants », a indiqué Leela Devi Dookun.

La Vice-première ministre s’est exprimée dans une déclaration dans la soirée d’hier, mercredi 7 avril.

Pour rappel, une surveillante postée à l’école Philippe Rivalland RCA, à Beau-Bassin, a été testée positive à la Covid-19. Les résultats des tests PCR de cette enseignante sont tombés après son déploiement dans l’école lors de l’épreuve de Français.

Selon les autorités, la patiente était assignée à un seul élève et a été en contact avec deux autres invigilators lors de cet exercice. Elle a été conduite en centre de traitement à l’hôpital ENT, alors que le candidat de PSAC et sa mère ont été conduits en quarantaine. Il nous revient que le père a également été sommé de s’auto-isoler à son domicile.