- Publicité -

(Vidéo) Refoulés aux portes du Plaza : le ton monte autour du centre de vaccination

Le ton est monté au centre de vaccination de Plaza, à Rose-Hill, ce mercredi 12 janvier. Un groupe de personnes refoulées aux portes du centre s’en est pris aux officiers de la santé sur place.

- Publicité -

Aux alentours de midi, alors que les gens continuaient d’affluer vers le centre de vaccination pour la Booster Dose, ils devaient apprendre que l’administration de la dose de rappel avait été interrompue. Pour cause : les 800 doses de vaccins fournies par le ministère pour la journée ont toutes été utilisées.

Pourtant, « inn mete partou de 9h à 15h vaksinasion », déplore une retraitée, recalée devant la grille fermée du centre .

« J’ai pris un ‘demi-local’ auprès de mon entreprise pour venir me faire vacciner. Je n’aurai pas d’autre congé, surtout en début d’année », explique un quinquagénaire à l’officier posté devant le centre.

Quelques préposés ont tenté de calmer les esprits échauffés en leur demandant de revenir un autre jour. Ce qui n’a pas été du gout de tout le monde.

La méthode de communication du ministère a été soulevée par un membre du public, mécontent de devoir rentrer chez lui sans sa dose de rappel.

« Zot dir ziska 15h, apre zot ferm laport 12h. Zot pa konn kominike », a fustigé le vieil homme avant de rebrousser chemin.

Un officier de la santé, venu lui-même se faire vacciner, s’est vu refuser l’accès au centre. Le jeune homme explique qu’il a dû se déplacer au Plaza pour sa dose de rappel car à partir du 15 janvier, il sera important d’être fully vaccinated pour accéder à son lieu de travail.

Il nous revient que cette situation est récurrente dans la plupart des centres de vaccination.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour