Photo illustration

Lors de sa précédente conférence de presse le porte parole du gouvernement  en matière de Covid-19  avait sur demande de la presse de fournir une liste des hôtels du pays qui pratiquaient la quarantaine. Dès le lendemain, plusieurs hôtels ont démenti faire partie de cette liste.

Interrogé, hier, lors sa conférence de presse par LeMauricien.com sur les trois établissements hôteliers qui ont démentis être des centres de quarantaine, samedi et  dimanche 10 octobre, le porte-parole du gouvernement Zouberr Joomaye, se dit « pas du tout surpris » ce lundi, par les communiqués émis par les trois hôtels et indique pour sa défense avoir soumis une liste « dynamique et évolutive ».

Le conseiller du gouvernement est d’avis que « c’est une démarche commerciale. Ils ont le droit de clarifier leur situation. Ces hôtels clarifient par rapport à la clientèle locale ». Rappelant une énième fois que la liste est appelée à « évoluer ».

Ces explications du Dr Joomaye ne tiennent pas la route dans la mesure que tout « évolution » comme il le souligne ne pourrait intervenir en de deux ou trois jours mais au moins après une quatorzaine. En tout cas ce nouveau couac, après les errements des transporteurs  de passagers de l’aéroport aux hôtels, démontre avec quel sérieux les autorités traite la réouverture des frontières et informe la population.

Sans doute le Dr Joomaye devrait conseiller à la population de redoubler d’effort dans l’obligation des gestes barrières dans la nouvelle phase que nous abordons et celle que nous allons abordé à compter du 1er novembre avec l’accélération du retour à la normale.

Pour rappel, à travers un communiqué, les hôtels La Pirogue, le Shanti Maurice Resort & Spa et Constance Belle Mare Plage ont démenti faire partie de la liste d’hôtels transformés en centre de quarantaine, qui a été rendue publique vendredi par le gouvernement à travers le porte-parole Zouberr Joomaye.