Les hôtels La Pirogue et le Shanti Maurice Resort & Spa emboîtent le pas à Constance Belle Mare Plage. À travers un communiqué, ces deux établissements hôteliers affirment qu’ils ne sont pas des centres de quarantaine. Ils apportent ainsi un démenti à la liste d’hôtels transformés en centre de quarantaine, qui a été rendue publique vendredi par le gouvernement à travers le porte-parole Zouberr Joomaye.

En effet, en conférence de presse, vendredi, le porte-parole du National Communication Committee sur la COVID-19, Zouberr Joomaye, a rendu publique une liste de 18 hôtels qui feraient office de centre de quarantaine dans l’île. Parmi se trouvent le Constance Belle Mare Plage et La Pirogue et Shanti Maurice Resort & Spa.

“Nous tenons à informer tous nos fidèles collaborateurs, fournisseurs ainsi que nos clients et notre personnel du SHANTI MAURICE RESORT & SPA que nous ne servons aucunement à un centre de quarantaine/d’isolation”, a affirmé Shanti Maurice Resort & Spa.

“La direction de Sun Resorts tient à préciser au public que l’hôtel La Pirogue n’est pas un centre de quarantaine”, précise de son côté La Pirogue, qui dit accueillir “les Mauriciens en toute sécurité pour les vacances scolaires jusqu’au 25 octobre et tous les weekends jusqu’à la fin de l’année”.

Nous confirmons que Constance Belle Mare plage n’est pas un centre de quarantaine et est actuellement ouvert aux résidents mauriciens les weekends. Dans les centres de quarantaine, il s’agit de Constance Belle Mare Plage Les Villas et non Constance Belle Mare Plage Hotel”, soutient Constance Belle Mare plage.

Ces démentis sont un élément de plus qui prouvent que les autorités ne maitrisent pas leur dossier comme nous l’avons vu pour le transport des passagers de l’aéroport vers les hôtels. A moins, plus grave encore, que ces informations infondées sont envoyés pour brouiller les pistes et cacher des informations concernant  « des protégés « du régime que l’on ne voudrait pas dévoiler. Which is Which? En tout cas, le Dr Joomaye et Mme Gaud devront répondre de ces manquements et le public ne se contentera pas du « cette liste est évolutive ».