• Les derniers Medical Registration Examinations datent de novembre 2018 et 230 aspirants médecins attendent la tenue de cette épreuve écrite

Plus de 200 aspirants médecins, ayant terminé le stage d’internat dans les hôpitaux publics depuis plus d’une année, attendent la tenue des examens pour l’obtention du Certificate of Registration leur donnant le droit d’exercer le métier. Ils pourront finalement prendre part à cette épreuve au mois de septembre prochain, et ces examens se dérouleront en ligne en raison de la pandémie de COVID-19.

Le ministère de la Santé a eu une fois de plus recours au National Board of Examinations of India (NBEI) pour la préparation des questionnaires.

Sur son site depuis quelques jours, le Medical Council informe « all prospective candidates that the MRE is tentatively scheduled for August 31, 2020 and it will be conducted by the National Board of Examinations (India) ». Toutefois, dans les milieux du MC, on avance que cet examen aura lieu durant le mois de septembre en fonction de la disponibilité du NBEI et de celle du Mauritius Examinations Syndicate, chargé de l’organisation du MRE depuis son introduction en 2013. On apprend que cette prochaine édition du MRE se tiendra en ligne et que le MES fournira le matériel nécessaire.

Soulignons que les derniers MRE, organisés par le Medical Council, remontent à novembre 2018 et que plus de 90% des candidats y avaient réussi, soit 222 personnes. C’était la seule fois d’ailleurs depuis l’introduction de cet examen en 2013 que le MC a enregistré un tel taux de réussite et qui a ravi la profession médicale. Et depuis novembre 2018, la liste d’aspirants médecins, attendant l’examen pour leur enregistrement, s’est allongée d’une manière significative et dépassant la barre des 200 candidats potentiels.

Par ailleurs, le gouvernement à travers un amendement à la Medical Council Act, figurant dans le Finance Bill, a pris la décision d’abolir l’examen d’entrée pour l’internat et il faudrait attendre le vote sur ce projet de loi pour l’entrée en vigueur de cette décision. Soulignons qu’aux derniers examens d’entrée pour l’internat en novembre 2018, le taux de réussite ainsi que la qualité des résultats avaient beaucoup déçu les dirigeants du MC. En effet, sur un total de 204 participants, 91 ont échoué et environ la moitié n’avait pu décrocher 60 points alors qu’il aurait fallu avoir au moins 75 sur un questionnaire comptant pour 150 points pour réussir.

La liste d’attente aussi pour l’internat est longue et, avec l’abolition de cet examen d’entrée, le ministère de la Santé devrait définir un nouveau système pour l’octroi des places.