Photo illustration

Le Canada a indiqué vendredi avoir de nouveau prolongé la fermeture de ses frontières, sauf aux Américains, et annoncé le lancement de son application mobile de traçage des contacts afin d’éviter la propagation de la pandémie de coronavirus.

Le Canada a prolongé la validité des mesures « d’interdiction d’entrée au Canada en provenance d’un pays étranger autre que les Etats-Unis », qui expiraient le 31 juillet, jusqu’au « 31 août », selon un décret publié vendredi.

La frontière avec les Etats-Unis, pays le plus endeuillé par la pandémie, est fermée aux déplacements non-essentiels depuis le 21 mars et doit le rester jusqu’au 20 août.

La mesure de quarantaine et d’isolement obligatoire à l’entrée au pays est effective jusqu’au 31 août.

En outre, le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé qu’il était possible depuis vendredi matin de télécharger l’application mobile de traçage des contacts visant à suivre la propagation de la pandémie.

« J’ai moi-même téléchargé plus tôt ce matin l’application et je vous encourage à faire la même chose dès aujourd’hui à travers le pays », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Le téléchargement de cette application gratuite, développée en partenariat avec les sociétés canadiennes Shopify (commerce en ligne) et BlackBerry, est volontaire.

Cette technologie intitulée « Alerte Covid » est disponible partout dans le pays mais n’est connectée pour le moment qu’au système de santé de l’Ontario. « Les autres provinces vont bientôt suivre », a-t-il précisé.

L’application alertera les utilisateurs ayant été en contact avec une personne testée positive au virus.

« L’application ne recueille pas votre nom, votre adresse, votre géolocalisation ou vos renseignements personnels », a affirmé M. Trudeau.

Les commissaires fédéral et ontarien à la vie privée ont indiqué leur soutien à l’application.

« Les Canadiens peuvent choisir d’utiliser cette technologie, sachant qu’elle comporte de très importantes protections de leur vie privée  », a assuré Daniel Therrien, commissaire à la protection de la vie privée du Canada, précisant qu’il allait lui-même l’utiliser.

Des applications de ce type, déjà lancées dans plusieurs dizaines de pays, ont suscité des inquiétudes quant au respect de la vie privée.

Vendredi, le Canada recensait 116.300 cas de coronavirus et 8.900 morts.