illustration

Le gouvernement français a annoncé vendredi le renforcement des moyens de lutte contre la montée des cas de variant sud-africain sur l’île de La Réunion, département de l’océan Indien, notamment en augmentant les capacités hospitalières et en étendant le couvre-feu.

Augmentation des capacités hospitalières et renforts nationaux, accélération de la campagne de vaccination, extension des mesures de couvre-feu et contrôle renforcé des motifs impérieux pour voyager, ont été annoncés dans un communiqué commun par les ministres des Outre-mer Sébastien Lecornu et de la Santé Olivier Véran.

« Le 17 janvier dernier, les premiers cas de contamination par le variant 501.V2 de la Covid-19, apparu en Afrique du Sud, ont été détectés à La Réunion. Depuis, des cas (…) sont identifiés régulièrement, ce qui témoigne d’une circulation avérée sur le territoire », explique le communiqué.

Il a aussi été décidé d’accélérer les livraisons de vaccins à La Réunion, afin de vacciner le plus vite possible les personnes à risque.

Le couvre-feu instauré depuis le 12 février sur quatre communes du département a été étendu par la préfecture à trois communes supplémentaires depuis jeudi soir.

etr/ggy/dch/fio