(Photo by NICOLAS ASFOURI / AFP) / TO GO WITH Health-virus-China-vaccines,FOCUS by Ludovic EHRET

Personnel mobilisé le week-end, flambée du prix des singes de laboratoire, pression intense: dans le site pharmaceutique de Shenyang en Chine, les chercheurs affrontent un dur quotidien pour trouver au plus vite un vaccin contre le Covid-19.

La compagnie privée Yisheng Biopharma, basée dans cette grande ville du nord-est, tourne pratiquement 24h/24 depuis janvier afin de trouver un remède contre le nouveau coronavirus — repéré fin 2019 dans le pays.

Les laboratoires chinois rivalisent d’efforts pour élaborer un vaccin contre cette maladie qui a déjà tué plus de 450.000 personnes dans le monde.

Franchir en premier la ligne d’arrivée constituerait une revanche pour un secteur chinois des vaccins longtemps frappé par les scandales. Et une victoire de prestige pour Pékin, accusé par Washington d’avoir mal géré les débuts de l’épidémie.

Spécialisé d’ordinaire dans les vaccins contre la rage, Yisheng Biopharma s’est lancé en janvier dans la conception d’un sérum anti-Covid-19.

La compagnie n’est pas la plus avancée du monde ni même de Chine. Son vaccin n’a pas encore entamé les essais cliniques (c’est-à-dire sur l’homme), contrairement à une dizaine d’autres au niveau planétaire.

Mais elle compte démarrer la production dès septembre. Ambition: avoir des doses prêtes à l’emploi dès fin 2020 si le produit obtient l’approbation des autorités.

« Ce vaccin doit pouvoir arriver sur le marché rapidement. On ne peut pas attendre la prochaine saison épidémique pour terminer les essais cliniques », déclare à l’AFP Zhang Yi, le président de Yisheng Biopharma.

– ‘Trop à faire’ –

Face à l’urgence, ses chercheurs n’ont eu aucun week-end de repos depuis fin janvier.

« Il y a trop à faire », souligne-t-il.

La compagnie en est pour l’instant au stade des tests sur les animaux.

Les résultats des premiers essais sur les souris et les lapins sont encourageants, les animaux ayant produit une grande quantité d’anticorps, selon M. Zhang,

Un éventuel vaccin devrait non seulement être capable de protéger les personnes en bonne santé, mais aussi de guérir les gens déjà malades, d’après Yisheng Biopharma.

Prochaine étape: des tests sur des singes. Mais le prix des primates a explosé en raison de la forte demande des laboratoires, qui rivalisent pour élaborer vaccins et médicaments anti-Covid, explique le PDG David Shao.

Yisheng Biopharma débourse généralement de 10.000 à 20.000 yuans (1.260 à 2.520 euros) par macaque. Mais leur prix peut désormais atteindre les 100.000 yuans, souligne-t-il.

La Chine est le plus grand fournisseur mondial de singes dédiés à la recherche. En 2019, elle en a exporté 20.000 et utilisé 18.000 au niveau national, note Liu Yunbo, président du fournisseur d’animaux de laboratoire Beijing HFK.

« La demande est plutôt forte cette année, et l’offre est insuffisante », explique-t-il.

– Treize –

Yisheng Biopharma a déjà dépensé environ 2,7 millions d’euros pour sa recherche contre le Covid-19.

« Davantage que pour d’autres vaccins », souligne le PDG David Shao. Un coût qu’il explique notamment par la pénurie de ressources et de matériel de recherche.

« On est vraiment engagés dans une course contre la montre », affirme M. Shao, selon qui son entreprise devrait être capable de produire annuellement 500 millions de doses.

Le nombre de malades étant désormais trop faible en Chine pour tester le vaccin sur des humains, Yisheng Biopharma prévoit de se porter candidat à des essais cliniques aux États-Unis, en Europe, à Singapour et en Australie, en collaboration avec une société américaine.

Au total, 13 vaccins ont déjà entamé des tests cliniques dans le monde. Près de la moitié d’entre eux sont chinois.

Zhang Yi le concède volontiers: les produits de ses concurrents seront probablement sur le marché avant les siens.

« Mais le plus important est d’avoir les capacités de produire en grande quantité. D’avoir de bons résultats et d’avoir un produit de haute qualité », souligne-t-il.

« Être le premier ne veut rien dire. »

qy-lth/ehl/bar/pz