Firefighters are at work to put out a fire at the Saint-Pierre-et-Saint-Paul cathedral in Nantes, western France, on July 18, 2020. - A blaze that broke inside the gothic cathedral of Nantes on July 18 has been contained, emergency officials said, adding that the damage was not comparable to last year's fire at Notre-Dame cathedral in Paris. "The damage is concentrated on the organ, which seems to be completely destroyed. Its platform is very unstable and could collapse," regional fire chief General Laurent Ferlay told a press briefing in front of the cathedral. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)

Une enquête a été ouverte pour « incendie volontaire » suite au feu qui a touché la cathédrale de Nantes samedi où « trois points de feu distincts » ont été constatés, a indiqué à l’AFP le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès.

« A ce stade, une enquête est ouverte pour incendie volontaire, il n’y a pas de conclusion à tirer maintenant parce qu’on a encore beaucoup d’enquêtes à faire qui peuvent apporter des éléments nouveaux », a-t-il précisé.

Le feu, repéré par des passants peu avant 08H00 et qui a ravagé le grand orgue à l’intérieur de la cathédrale gothique, a été circonscrit par les pompiers vers 10H00.

« Quand vous arrivez sur un endroit où il y a un incendie, que vous voyez trois points de feu distincts, c’est une question de bon sens, vous ouvrez une enquête », a expliqué Pierre Sennès par téléphone à l’AFP, insistant sur le fait qu' »on ne peut pas laisser un événement comme celui-là sans qu’il y ait des investigations judiciaires ».

La police judiciaire a été saisie et un expert incendie du laboratoire de police technique et scientifique de Paris va se déplacer à Nantes pour examiner les points de départs de feu et l’installation électrique de la cathédrale, a-t-il ajouté.

Aucune personne n’a été mise en cause à ce stade de l’enquête, selon le procureur.