Photo illustration

La Finlande a annoncé mercredi rouvrir ses frontières aux touristes de 17 Etats européens à faible taux d’infection, une liste qui n’inclut pas la France ni le Luxembourg pour l’instant.

Le 13 juillet, les mesures imposées aux frontières seront levées pour les Etats dont le taux d’infection au cours des 14 derniers jours a été inférieur à huit pour 100.000 habitants, a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

En outre, à compter de cette date, les déplacements professionnels et autres voyages jugés « essentiels » seront de nouveau autorisés entre la Finlande et – entre autres – l’Algérie, l’Australie, le Japon ou encore la Nouvelle-Zélande, la Tunisie et la Chine.

Le pays avait déjà rouvert ses frontières le 15 juin pour les Etats baltes et la plupart des pays nordiques (Danemark, Norvège, Islande) – sauf la Suède qui enregistre toujours un taux d’infection bien supérieur à la moyenne régionale.

Une semaine plus tard, les autorités avaient annoncé lever les restrictions à compter du mois de juillet pour les touristes de 12 autres pays européens jugés « sûrs », une liste qu’elle a mercredi révisée puisque la Croatie n’y figure plus.

En revanche, la liste a été étendue et sont aujourd’hui concernés par cette réouverture les Pays-Bas, la Belgique, l’Italie, l’Autriche, la Grèce, Malte, l’Allemagne, la Slovaquie, la Slovénie, la Hongrie, le Liechtenstein, la Suisse, Chypre, l’Irlande, Andorre, Saint-Marin et le Vatican.

Les autorités finlandaises procéderont à une nouvelle évaluation dans deux semaines afin de déterminer si d’autres pays pourront être ajoutés – ou retirés – à cette liste.

Les ressortissants de l’espace Schengen et du Royaume-Uni peuvent actuellement voyager en Finlande pour des raisons professionnelles, familiales ou toute autre raison jugée « essentielle ».

Par ailleurs, les autorités locales ont annoncé dans le même temps lever la plupart des restrictions concernant les bars et restaurants – dont la capacité d’accueil était réduite et les horaires aménagés – à compte du 13 juillet. Les clients devront cependant rester assis.