Roilya Ranaivosoa sera en lice samedi à 4h50 heure mauricienne

Elle sera la première de la délégation mauricienne à s’aligner lors des Jeux Olympiques qui débutent ce vendredi. Roilya Ranaivosoa, porte-drapeau et capitaine de l’équipe féminine de Maurice, sera en lice samedi dans la catégorie des -49 kg. Face à elle, 13 autres haltérophiles tenteront de décrocher un podium olympique.

Alors que la délégation mauricienne est arrivée au Japon mardi, Roilya Ranaivosoa a entamé sa première séance d’entraînement hier à 17h (heure japonaise) soit 14h à Maurice. Si le jour J arrive à grands pas pour la Mauricienne, elle nous déclare que « je reste focalisée sur ma compétition, donc l’important c’est de bien faire et je vais tout donner en compétition. »

Si pour la majorité des sportifs présents le rêve est de décrocher un podium olympique, Roilya Ranaivosoa reste quant à elle très réaliste. « C’est très facile de dire d’aller chercher un podium, mais il faut être honnête, car je n’ai pas eu la préparation adéquate pour obtenir un podium. Il y a une grande différence entre une préparation pour les JO et les Jeux des îles de l’océan Indien. Plusieurs pays comme les États-Unis, l’Inde ou la Chine ont donné la chance à leurs athlètes de se préparer pour cette compétition et cela, malgré la Covid-19. Ils ont investi énormément et ce sont leurs athlètes qui sont les meilleurs dans ma catégorie. Sur un bon jour, l’obtention d’une médaille est possible pour tout athlète, mais à ce jour, c’est celui qui a été le mieux préparé qui aura l’avantage ».

Après avoir participé à de nombreuses compétitions à l’étranger et décroché plusieurs titres continentaux, la pression, Roilya Ranaivosoa, ne la ressent pas, du moins pas à l’heure actuelle. « La pression n’est pas vraiment présente, car le travail a été déjà fait aux entraînements. Je pense que le jour de la compétition, ce sera différent, mais j’aime cette sensation de me battre et avec les adversaires présents, la motivation sera redoublée. », conclut-elle.