Nabihah Sattar (à dr) s’est imposée dans la catégorie Elite

Dernière compétition de la saison au niveau du kyokushinkai, le National Knockdown Tournament, qui en était à sa 22e édition, a tenu ses promesses. Au centre national de judo à Beau-Bassin dimanche dernier, cette compétition avait réuni un nombre intéressant de participants, soit 112 répartis en quatorze catégories. Le plus brillant a été incontestablement Zakariyya Ozeer, vainqueur dans la catégorie Elite et qui a de surcroît décroché la palme de meilleur technicien.

Fait intéressant à noter : c’est la premièree fois en 23 ans que cette compétition nationale se déroule sans la présence d’un expert japonais, les restrictions aériennes en raison de la Covid-10 étant la cause. Il n’empêche que la ferveur était présente chez les participants désireux de boucler cette saison 2020 sur une note positive.
Pour en revenir à Zakariyya Ozeer, il faut savoir qu’il avait affronté successivement Walid Roojee, Ishfaaq Elaheebux et Irfan Emrith.

Ces deux derniers sont âgés de 18 ans et 17 ans respectivement. Certes, Ozeer a fait montre de sa technique, de son expérience et également de précision pour remporter les trois combats par ippon, mais il n’empêche que ses adversaires ont beaucoup appris à travers ces duels et savent qu’ils devront encore travailler afin d’aborder les prochaines compétitions dans de meilleures dispositions. En féminin, la catégorie Elite a vu le sacre de Nabihal Sattar, tandis qu’Hanna Khodabocus et Hanaa Sufurhally ont complété le podium.

À l’issue de cette compétition tenue en présence du vice-président de la République, Eddy Boissézon, la satisfaction était de mise chez les dirigeants de la Kyokushinkai Martial Arts Federation. « Le niveau s’est avéré sans précédent, car tous les combattants ont livré leur meilleure prestation. Cette performance a été appréciée par le public présent », se réjouissait Aslum Jeewa, président de cette instance. Il est à noter que la compétition était agrémentée de démonstrations des Sempais Rayyan Toorab et Khalid Peeroo, sociétaires du Goomanee Dojo.

Les résultats
Elite (H) : 1. Zakariyya Ozeer 2. Irfaan Emrith 3. Ishfaaq Elaheebux
Elite (D) : 1. Nabihah Sattar 2. Hanna Khodabocus 3. Hanaa Sufurhally
Seniors (H) : 1. Mouneer Mahomed 2. Hussein Vavra 3. Naail Jamalsah
Seniors (D) : 1. Tasneem Emambocus 2. Saraah Deenmahomed 3. Nabehah Chutoo
Juniors (H) : 1. Rayyan Kurrumbacus 2. Oumar Ramjany 3. Samoel Hansrod
Juniors (D) : 1. Niloufer Abdoul Raman 2. Aliya Bahemia 3. Alia Lallmamode
Cadets : 1. Hamza Lallmamode 2. Rayhan Meezrally 3. Norman Germain
Cadettes : 1. Maariyah Damree 2. Raina Tulsidas 3. Salome Beergah
Minimes (g) : 1. Raid Mahamoodally 2. Shane Dupré 3. Zayyan Narain
Minimes (f) : 1. Raanya Botharrygadoo 2. Arifah Pandore 3. Aliza Affejee
Benjamins : 1. Ilhaan Khodabux 2. Yudheer Roy 3. Naadir Beelut
Benjamines : 1. Salwa Nuzeebun 2. Mishaal Kurrumbacus 3. Charlotte Pougnet
Poussins : 1. Levi Dupré 2. Ayaan Dhurmaan 3. Izyaan Azeegur Hossen
Poussines : 1. Meira Subramani 2. Hannah Chady 3. Mary Paul Tia
Best spirited fighter : Samlyah Kala
Most Promising Athlete (H) : Ridwaan Meezrally
Most Promising Athlete (D) : Roukayah Fokeer
Best Technician : Zakariyya Ozeer