Archive

Paul Bérenger a commenté la démission du leader de l’opposition, Arvin Boolell hier, lundi 1er mars lors d’un point de presse après le bureau politique du MMM. Il demande à Arvin Boolell de reprendre sa lettre de démission avec le Président de la République.

« Nous souhaitons qu’il reste à son poste », lance le leader des mauves en rappelant qu’aucun des partis de l’entente de l’opposition n’avait demandé à Arvin Boolell de démissionner de son poste. Paul Bérenger explique que la discorde dans le regroupement des partis de l’opposition repose essentiellement sur la personne qui occupera le poste de Premier ministre dans l’éventualité qu’il remporte les prochaines élections.

Le leader du MMM a par ailleurs affirmé qu’il ne sera veut pas du poste de leader de l’opposition si Arvin Boolell ne reprend pas son poste.

Pour rappel, Arvin Boolell a rencontré le Président de la République hier après-midi, lundi 1er mars pour soumettre sa lettre de démission en tant que leader de l’opposition.

« Après la déclaration de Paul Bérenger samedi et celle de Navin Ramgoolam à Week-End hier, qui a confirmé la rupture entre le PTr, d’une part, et les deux autres partis de l’opposition parlementaire, le MMM et le PMSD, l’éthique politique exige que je soumette ma démission, car malgré les assurances données par nos partenaires de l’opposition, je ne pourrais plus agir dans l’indépendance et la sérénité nécessaires pour une telle fonction », déclare d’emblée Arvin Bolell au Mauricien au matin de sa démission.