(Photo by Tolga Akmen / AFP)

Le pont basculant de Londres, Tower Bridge, restait coincé en position levée mardi matin au lendemain d’un « incident technique », perturbant fortement le trafic dans la capitale anglaise.

Les deux parties du pont restaient remontées depuis le milieu de l’après-midi lundi, lorsqu’il a dû s’ouvrir pour laisser passer un imposant voilier, le Sailing Vessel Tenacious, selon le calendrier du pont.

C’est la deuxième fois en un an que l’ouvrage construit à la fin du XIXe siècle et devenu symbole de Londres se trouve immobilisé, après une panne de plus d’une heure en août 2020.

« Le Tower Bridge est actuellement fermé à la circulation et aux piétons à cause d’un incident technique. Evitez la zone, s’il vous plaît », a tweeté lundi la police londonienne.

Le pont connecte le quartier financier de Square Mile à Southwark, de l’autre côté de la Tamise et sa fermeture a provoqué lundi de longs embouteillages sur les deux rives.

Construit entre 1886 et 1894, l’ouvrage était considéré à cette époque comme « le pont basculant le plus long et le plus sophistiqué jamais construit », selon son site internet.

Les bascules montent et descendent, environ 800 fois par an, grâce à quatre grandes roues dentées de chaque côté, activées initialement par la vapeur avant l’installation d’un système hydraulique dans les années 1970.