- Publicité -

ARTS DU SPECTACLE : Shaheen et Nicholas, faire parler le cirque

Le spectacle de la première école de cirque de Maurice, Baraka Cirq de Shaheen Saliahmohamed et Nicolas Ormazabal, a mis le feu aux planches à Phoenix les Halles lors d’une séance de démonstration destinée à donner au public mauricien un aperçu des arts du cirque comme activité corporelle mais aussi comme outil de développement personnel. Nous avons présenté ici même le projet des ces artistes formés dans de grandes écoles. Ils sont passés non seulement par les écoles de cirque mais ont tourné dans différentes compagnies ou troupes. Depuis, ils partagent le même objectif : faire parler le cirque. Shaheen, la Mauricienne, a ravi le public présent par par la danse de corde, alors que Nicolas, le Chilien, a séduit les enfants par la jonglerie et l’acrobatie. Entre chorégraphie et cirque de demain, c’est un nouvel horizon qui s’ouvre pour les arts de la scène. Si le bouche à oreille a fonctionné très vite, c’est devant une salle comble que le duo quasi inconnu a donné un spectacle. Des chutes, du rêve, de l’acrobatie, de la musique. Bref on a tout mélangé et au bout du compte un spectacle lumineux : celui d’un couple qui dit sa joie de créer un cirque moderne. Shaheen a promis d’autres journées portes ouvertes devant l’engouement du public et dans un espace plus ouvert. Les spectateurs pourront voir Baraka Cirq à la Foire de Mer Rouge le 13 avril, accompagnée de la School of Chinese Music et Tai chi for Life et le 26 avril à Chinatown Food and Culture festival. Effort et performance, risque et adrénaline, désir d’envol et peur de la chute… le cirque est à l’image de la vie. Le spectacle poursuit actuellement sa course et la formation se déroule au 4e étage du Jade Court, à Port-Louis. Les cours sont destinés aux 10 à 25 ans, voire plus.

- Publicité -
- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour