Les circonstances ont conduit Axelle Onno à se réinventer. Du coup, elle a opté pour un univers coloré d’où elle sort macramés, chous en crochet, signets, boîtes de fer-blanc recyclées, lampes en bois, etc. Sa petite entreprise, Zolikado Craft, sert de précieux écrin à de belles créations et à ses grands rêves.

Le sourire ensoleillé aux éclats sublimés par le jaune de son t-shirt indique qu’Axelle Onno est positive dans son choix de vie. Un virage complet et inattendu d’un poste classique l’a menée à endosser le tablier d’entrepreneure et de se plonger dans l’artisanat. Sur la table de son salon improvisé en atelier, un joyeux brouhaha de couleurs en accord avec sa longue jupe à motifs. Un petit air de baba cool pour cette joyeuse maman qui a compris que le bonheur se cultive et qu’il suffit de commencer le trajet pour avancer vers ses objectifs. Mais, il n’est pas donné à tous de trouver le courage et la détermination pour faire ce premier pas. Pour la jeune femme, c’est le désir de se réinventer et la nécessité de continuer la route qui l’ont encouragée à s’engager sur la voie du changement. Elle l’a conduite vers une autre phase de sa destinée baptisée Zolikado Craft.

Zoli lespri.

Cette petite entreprise propose des produits faits main. Macramés, chous en crochet, signets, boîtes de fer-blanc recyclée, lampes en bois et autres font partie des créations qu’elle fabrique et met en vente. Des produits chics et tendances, au finish méticuleux qu’elle réalise avec des cordes et fils colorés, de la laine, du jute, du bois, etc. Et, la panoplie proposée n’est pas terminée, Axelle Onno s’octroyant la liberté de laisser s’exprimer sa créativité et un talent inné. Ainsi, carillons en coquilles et bois, installations diverses ornent sa maison devenue son espace de création.

Jusqu’en décembre 2019 Axelle Onno était employée au sein d’une compagnie où elle avait une carrière classique. « Finalement, j’ai compris que ce travail n’était pas pour moi. » En quête de sérénité, elle décida d’arrêter tout en envisageant de trouver autre chose en 2020. Vint le confinement, une étape décisive qui l’imposa à se débrouiller et à savoir innover. « Everything happens for a reason », dit-elle, puisque cette période trouble marqua un tournant dans sa vie. « Avant j’étais une femme indépendante qui pouvait se permettre de se faire plaisir. Soudain, je me suis retrouvée avec de moyens limités et nous avons dû apprendre à faire avec. » Tout en apprenant, avec sa fille, à revoir son niveau de vie pour s’adapter, elle se laissa porter vers les opportunités qui se présentaient avec l’aide de ceux qui étaient sur sa route au bon moment. Du coup : « C’est une nouvelle facette de moi qui s’est révélée. »

Mes premiers nœuds.

Curieuse sur des sujets d’artisanat proposés en ligne, elle avait souvent pensé s’y mettre. Le confinement fut l’occasion de se lancer, et plus tard, les conseils de sa tante Shirley, en crochet, s’ajoutèrent à l’apprentissage de base que lui avait fait sa mère quand elle était enfant. Axelle Onno avait compris que les cordes pourraient l’aider à s’amarrer à un autre avenir. Les premiers essais s’avérèrent concluants. Le cadeau confectionné de ses mains et offert à un proche pour son anniversaire l’aida à trouver confiance. Apprenant les nœuds, les motifs tout en dessinant ses propres modèles elle avança vers la création de sa petite entreprise : Zolikado Craft.

La jeune femme s’est réinventée à travers l’artisanat

Depuis, l’ancienne volleyeuse tient le rythme et se laisse porter par des vents favorables et une réputation qui grandit pas à pas. Des mandalas, des peintures, des créations en bois recyclé et autres attendent dans son escarcelle alors qu’elle continue d’explorer les nouvelles possibilités. Si elle espère être présente dans les marchés de Noël prochains, ses créations sont aussi visibles sur sa page Facebook.