- Publicité -

La New Chinatown Foundation fait rayonner la culture sino-mauricienne

La New Chinatown Foundation a organisé cette année à Maurice l’un des événements les plus importants du Nouvel An chinois en Chine, à savoir le « HAKKA SPRING FESTIVAL GALA ».

- Publicité -

Le gala a été tenu en collaboration avec le gouvernement populaire de la province Guangdong, le gouvernement populaire de la municipalité de Meizhou, la radio et la télévision Meizhou Station, la Federation of Returned Overseas Chinese in Meizhou City ainsi que le Chinese Culture and Arts Committee-Maurice.

Le Hakka Spring Festival Gala – Mauritius Night s’est fait le 15 janvier 2022 au Jin Fei Auditorium, Riche Terre, réunissant de nombreux artistes renommés et talentueux, de différentes ethnies de l’île pour cet événement spécial.

Ce gala s’est tenu pour huit années consécutives en Chine et, en 2019, pour la toute première fois, le Hakka Spring Festival Gala a eu lieu à l’étranger, notamment en Indonésie.

Après le succès de l’Indonesian Night en 2020 en Malaisie, en 2021 en Thailande, les organisateurs se sont tournés vers l’Afrique en choisissant Maurice.

En raison de la pandémie, l’équipe chinoise n’a pas pu se déplacer à Maurice pour l’organisation de l’événement. Toutefois, la New Chinatown Foundation a relevé le défi de mettre sur pied l’événement afin de faire connaitre l’île Maurice mais aussi les talents mauriciens à plus de 2 milliards de Chinois d’outre-mer aux heures de grande écoute pendant le nouvel an Chinois.

Jean Paul Lam, président de la New Chinatown Foundation, estime que cette année sera un tournant pour de meilleurs échanges culturels et que nous pourrons relancer notre économie d’ici fin 2022. « Il est temps de nous réinventer et de faire de cette nouvelle normalité une partie de nous pour un avenir meilleur », a soutenu ce dernier.

Selon la tradition, le gala comprend la danse traditionnelle du dragon et du lion, interprétée par le Wuji Cultural Group, qui s’efforce sans cesse d’apporter quelque chose de différent et d’unique à toutes ses performances.

Sandra Mayotte, membre du parlement et ambassadrice de la New Chinatown Foundation, a également eu l’honneur d’interpréter « Gong Xi Gong Xi », une chanson traditionnelle du nouvel an Chinois.

À noter que d’autre chanteurs, notamment Katrin Caine, Véronique Zuel-Bungaroo, Avishsing Ramdhany, Bernard Kung, Ruyi Luo, Liu Huihua, ont également participé au gala en reprenant des chants en mandarin et hakka. De plus, Julien Verloppe a entonné un sega « Dance couma tolé » qu’il a composé pour dépeindre notre culture mauricienne.

Le Hakka Spring Festival Gala a également vu la participation du Shadow Danceland dans une danse Chinoise « Colors of the Sea », du School of Chinese Music, du Chinatown Musical Troupe et du Taichi for Joy.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour