Mozilla et Google ont conjointement publié un communiqué concernant leurs préoccupations des amendements proposés à la section 18(m) de la loi sur les TIC.

Mozilla et Google indiquent ainsi que les changements proposés porteraient un préjudice disproportionné à la sécurité des utilisateurs mauriciens en ligne et devraient être abandonnés.

Les deux géants estiment ainsi que la sécurité et la vie privée des individus en ligne sont fondamentales et ne doivent pas être traitées comme facultatives. Les propositions de ces amendements sont fondamentalement incompatibles avec ce principe et ne parviendraient pas à atteindre les résultats escomptés, soutiennent-ils.

« The ICTA’s proposal would thus not only put Mauritian’s privacy at risk but would also compromise the integrity and security of the system that Mauritius and many other nations depend upon for essential services. The result would be a less secure internet for Mauritian citizens, one that puts them at greater risk of fraud, identity theft, and surveillance », peut-on lire dans la lettre de Mozilla.

Ci-dessous, la lettre de Mozilla et Google dans son intégralité :

Mozillas Response to the Mauritian ICT Authoritys Consultation by Le Mauricien on Scribd