Les conclusions étant déjà rendues concernant les points préliminaires avancés par Ivan Collendavelloo contre la pétition dans la circonscription de Stanley/Rose-Hill (No 19), ce dernier reviendra à la charge avec de nouvelles objections préliminaires contre la pétition électorale de la candidate du MMM Jenny Adebiro. Son homme de loi, Me Ravind Chetty, SC, a indiqué en cour qu’une “fully-fledged plea” sera présentée, relançant ainsi les débats sur la viabilité de la pétition électorale.

Dans leur récent jugement, les juges Aruna Devi Narain et Denis Mootoo n’avaient pas accédé à la requête d’Ivan Collendavelloo pour la radiation des paragraphes 30 à 55, ainsi que 65 de la pétition électorale de la candidate déchue Jenny Adebiro, trouvant qu’ils « raise issues in relation to the counting process, which may properly be considered by a court hearing an election petition… ».

Les juges lui ont cependant accordé que les paragraphes 10 à 21 (compilation irrégulière du registre des électeurs), ainsi que 22 à 25 (choix de la date des élections) et 57 à 64 (bulletins de vote dans la nature) devaient être retirés de la pétition, car ils « are not concerned with ballot papers actually cast by electors in Constituency No 19 and would be of no assistance to the court in determining if the prayers for recount and scrutiny should be granted ».

Ivan Collendavelloo n’avait ainsi pas obtenu entière satisfaction pour sa contre-pétition en Cour suprême. Alors que la pétition électorale est désormais en phase d’être entendue sur le fond début d’année prochaine, les différentes parties s’adonnent à la finalisation de leur défense. Lorsque l’affaire a été appelée devant les juges Narain et Mootoo hier, Me Reza Uteem, qui représentait Jenny Adebiro, a fait savoir que la réponse aux précisions (“demand of particulars”) réclamées par Ivan Collendavelloo a été communiquée.

Me Chetty devait ainsi avancer que les réponses seront prises en compte pour finaliser des objections préliminaires à la pétition, qu’il logera prochainement. Les représentants légaux de l’Electoral Supervisory Commission, du commissaire électoral et du Returning Officer ont quant à eux demandé du temps pour compléter leur défense. Les juges leur ont accordé une semaine.

Dans cette pétition électorale au No 19, la candidate déchue Jenny Adebiro réclame un recomptage des voix, ayant en effet terminé à la quatrième place lors des dernières législatives avec 92 voix de retard sur le 3e, l’ex-Premier ministre adjoint Ivan Collendavelloo.