En Cour suprême, ce lundi 30 novembre, Arvin Boolell a juré un affidavit citant de « false and malicious statements » fait par l’ancien secrétaire administratif du Reform Party, Kamlesh Seechurn.

L’ancien secrétaire administratif du Reform Party avait, pour rappel, juré un affidavit le lundi 23 novembre indiquant qu’en juillet 2020, Roshi Badhain l’avait informé d’une rencontre avec le leader de l’Opposition pour remettre une copie d’un dossier concernant Angus Road. Le leader du Reform Party aurait également indiqué qu’à travers ce dossier, Arvin Boolell pourrait poser des questions parlementaires.

Dans son affidavit, le leader de l’Opposition affirme que dans l’affaire Angus Road, il n’a  reçu aucun document du leader du Reform Party, Roshi Badhain pour un quelconque  usage lors des travaux parlementaires. Arvin Boolell estime qu’on tente d’entacher à sa réputation aux yeux du public.