- Publicité -

Assemblée nationale : Pauvre GM Business et riche Question Time !

— Le député du MMM Deven Nagalingum donnera le coup d’envoi du PMQT avec la déclaration explosive du PM au sujet de l’infiltration des institutions par la mafia

- Publicité -

— 108 PQs à l’agenda, dont une vingtaine adressées à Pravind Jugnauth

Le Order Paper de la séance des travaux de l’Assemblée nationale de ce mardi, marquant la reprise après plus de trois mois de vacances, ressemble à une affaire de pauvre et de riche.

En effet, le volet du Government Business, soit les débats proposés sur des projets de loi, est d’une extrême pauvreté, alors que pour la tranche du Question Time, la densité est d’une richesse sans égal, que ce soit en nombre ou en substance. C’est le moins que l’on puisse dire en prenant connaissance de l’agenda rendu public tard dans la soirée de vendredi.

Toutefois, le fait à retenir est que le tirage au sort des interpellations parlementaires donne que l’un des dossiers de brûlante actualité a été tiré en premier pour le Prime Minister’s Question Time. Ainsi, le député du MMM de Rose-Hill/Stanley (N°19) Deven Nagalingum se verra propulser à l’avant-plan au sein de l’hémicycle.

En ouverture de la séance, après la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, Deven Nagalingum donnera le ton avec la PQ portant sur la déclaration explosive du Premier ministre au sujet de l’infiltration des institutions par la mafia. Tout semble indiquer que les échanges pourraient se dérouler dans une ambiance électrique pour dire le moins, alors que des députés du Labour, Patrick Assirvaden et Eshan Joomun, se tiendront prêts à bondir pour assurer le relais vu qu’ils ont également des interpellations similaires en leur nom. Il serait étonnant si une seconde PQ soit prise pour le PMQT de mardi.

Pour ce qui est des débats, les propositions de textes de loi se résument à la présentation en première lecture de trois textes de loi, à savoir The Water Management and Resource Recovery Bill, The Supplementary Appropriation Bill et The Mauritius Digital Promotion Agency Bill, une affaire de moins de cinq minutes et l’adoption après débats de The HIV and AIDS (Amendment) Bill au nom du ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal.

Par contre, avec les quelque 90 PQs du Question Time, excluant la vingtaine pour le Premier ministre, les ministres et parlementaires auront du pain sur la planche.

Retrouvez l’article au complet dans l’édition du Week-End du 26 mars.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour

- Publicité -