- Publicité -

Bobby Hurreeram: « Cette motion de blâme, un acte de désespoir »

Le ministre des Infrastructures nationales, Bobby Hurreeram, maintient que cette motion de blâme n’a pas sa raison d’être et symboliserait le manque d’idées de l’opposition. « Je suis même tenté de dire que c’est un acte de désespoir d’une alliance qui se veut espoir. Je dois dire merci pour cette motion, parce que nous avons assisté jusqu’ici à un lynchage en règle de l’opposition, qui me fait penser à cette formule française : Le roi est nu », a-t-il lancé.

- Publicité -

Il devait poursuivre en disant qu’il aurait aimé que le leader de l’opposition vienne de l’avant « as many motions as he want » chaque mardi, ajoutant que « ce gouvernement demeurera toujours unifié ». Il rappelle qu’ « alors que l’opposition dit que le pays vit dans une dictature, cette motion de l’Assemblée nationale est la preuve que tel n’est pas le cas lorsque le MSM est au pouvoir. Dans d’autres circonstances, le Parlement aurait été marqué par une fermeture pour assouvir le désir de pouvoir de certains. »

« Il faut remercier le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour avoir donné au pays un des meilleurs ministres de la Santé. (…) Le député Patrick Assirvaden peut rire comme bon lui semble, mais il n’arrivera jamais à la cheville de Kailesh Jagutpal. That all they can do, laugh around ! » dit-il.

Parlant des différentes réalisations dans le pays, il dira que Pravind Jugnauth « sera reconnu comme le père de l’île Maurice moderne ». Et s’il demeure un fait, dit-il, « que les hausses des prix des commodités ne font pas plaisir, la population doit savoir que la meilleure équipe est au pouvoir et qu’elle pourra renverser la situation ».

Il a rejeté l’idée qu’il faut ralentir les projets de développement alors qu’il existe des endroits à risque en matière de débordements et d’inondations.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour