Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a durant son allocution au parlement demandé le « retrait total » de l’Angleterre de l’archipel des Chagos.

Il a exprimé sa déception du fait que le Royaume-Uni continue de bafouer l’autorité de la Cour internationale de justice et de l’Assemblée générale de l’ONU.

« Ils n’ont montré aucune volonté de s’engager avec Maurice sur l’achèvement du processus de décolonisation », a affirmé le chef du gouvernement.

« Que le Royaume-Uni ait retiré son administration illégale des Chagos avant le 22 novembre 2019, était une attente légitime de la communauté internationale. Et cela aurait été un acte décent de la part d’un pays qui prétend être attaché à l’État de droit et soutenir les institutions internationales.

« Cela empêche les Mauriciens de mettre en œuvre un programme de réinstallation de ces Chagossiens d’origine.

« Nous avons tous assisté ces dernières semaines à la manifestation « Black Lives Matter », qui nous rappelle nos profondes préoccupations quant aux torts historiques liés à la race et à l’esclavage.

« La poursuite de l’occupation des Chagos fait partie de ces torts historiques et j’espère que le Royaume-Uni et les États-Unis prendront des mesures pour y mettre un terme », a déclaré Pravind Jugnauth.

Le Premier ministre s’est également dit « déçu » que les Etats-Unis et l’Australie continuent de soutenir le Royaume-Uni et son occupation illégale des Chagos.