- Publicité -

Rebondissements dans le départ d’AGF de la State House en 2018

Coup de tonnerre au sein de Lakwizinn du Prime Minister’s Office en cette fin de semaine. Une affaire sinistre de fabrication de document, datée du 20 mars 2018, avec de graves allégations formulées contre l’ancienne présidente de la république, Ameenah Gurib-Fakim, alors qu’elle était encore en fonction à la State House, pourrait dévoiler jusqu’où peut aller la Dirty Tricks Unit à la Treasury Building pour dénigrer ceux qui ne sont pas sur la même longueur d’ondes que les princes du pouvoir.

- Publicité -

La lettre anonyme présentée par le Premier ministre à la population lors d’un point de presse en date du 23 mars 2018 pour forcer l’ancienne présidente de la république à la démission a été fabriquée de toutes pièces dans les officines du PMO avec pour cerveau un Senior Adviser, très proche de Pravind Jugnauth.

Il a été débusqué par suite d’une analyse d’experts de son écriture dans ce document compromettant. Avec ce développement majeur relevant d’un complot au plus haut niveau de l’Etat, tout semble indiquer que l’on s’achemine vers la réouverture de la Commission d’enquête Caunhye.

Le cerveau de cette fabrication se retrouve sous la menace d’une convocation formelle pour répondre de ses actes hautement préjudiciables. Dans la conjoncture, le prochain move politique de l’ancien Deputy Prime Minister et leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, est à suivre vu ses intérêts et ses liens politiques dans la State House Saga Revisited.

Lire lemauricien du jour en édition papier pour en savoir plus

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour