Paul Nando XLD

À un jour de la reprise des travaux parlementaires, « l’arrogance » affichée du gouvernement a été décriée par les membres de l’opposition menée par Xavier-Luc Duval.

En conférence de presse, ce lundi 22 mars, le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval, et les députés Paul Bérenger et Nando Bodha ont abondé dans le même sens : la gestion de la crise sanitaire de la Covid-19 par le gouvernement est « révoltante » et « inacceptable ».

Il a été relevé que le gouvernement est revenu sur ses déclarations faites au parlement. Notamment le ministre de la Santé, Kailesh Jugatpal. Ce dernier, en répondant à une interpellation de Xavier-Luc Duval en décembre, avait avancé que nul vaccin ne serait retenu sans que celui-ci ne soit approuvé par l’Organisation mondiale de la Santé.

Or, depuis ce lundi, le vaccin indien Covaxin est administré dans les centres de vaccination, alors qu’il n’a pas encore été homologué par l’OMS.

L’absence de planification du gouvernement démontre que « l’idée d’une deuxième vague semble n’avoir jamais effleuré l’esprit du gouvernement », a relevé Nando Bodha.

D’autre part,l’ancien ministre des Affaires étrangères a soutenu que la Consent Form, qu’il requiert de signer avant de se faire vacciner, devrait être amendée pour être user-friendly « comme en Grande-Bretagne ». « Sanla li fer per », a-t-il décrit.

Paul Bérenger a, lui, déploré que le Covaxin, qui devait à l’origine être offert comme don du gouvernement de Nahendra Modi, a finalement été acheté par Maurice. De fait, il devait soutenir que le gouvernement « se contre-dit ».

Un appel a été lancé au gouvernement pour attendre l’approbation de l’OMS avant l’utilisation du Covaxin.

Pour sa part, Xavier-Luc Duval s’est dit « heureux » de la reprise des travaux parlementaires, affirmant que l’Opposition est déterminée à mettre le gouvernement face à ses responsabilité s’agissant de la gestion de la crise sanitaire, entre autres.

« Nous devrons analyser la situation afin qu’il n’y ait pas de 3e, 4e ou 5e vague », a signifié le leader de l’opposition.