Revenant sur la situation d’Air Mauritius, qui a été extirpée du statut d’administration volontaire cette semaine grâce aux milliards injectés par le gouvernement, le président du MSM, Joe Lesjongard, se dit conscient qu’il y a eu des mauvaises décisions prises au sein de la compagnie aérienne.

Il fait toutefois ressortir que, pour le gouvernement, « c’était une priorité de permettre à Air Mauritius de redémarrer ».

Ce dernier a passé en revue la semaine marquée par l’ouverture des frontières, et les dernières décisions prises par le gouvernement, qui, selon lui, ont été « cruciales et importantes pour l’avenir du pays ».

Lors de cette rencontre, le président du MSM a également déclaré qu’en plus des Rs 10,4 milliards déboursées par le gouvernement pour soutenir le milieu touristique, Rs 2,4 milliards additionnelles seront injectéed jusqu’au mois de décembre dans ce secteur, “le plus affecté par la pandémie », a-t-il ajouté.

Répondant à l’opposition, il n’a pas manqué d’ajouter que l’Etat a fait le nécessaire pour protéger la population. “Apart kritike ki bann propozision valab zot inn fer pou permet nou travers sa pandemi-la? », a-t-il questionné.