« Ler inn arive ki lopozision propoz pei enn gouvernman alternatif ». Propos tenus par le leader du MMM, Paul Bérenger, qui se dit d’avis qu’un ras-le-bol de la population se fait sentir dans le pays.

Un ras-le-bol « généralisé » envers le gouvernement de Pravind Jugnauth, qui se traduit par les dernières manifestations dans le pays, explique-t-il. « Ptr-MMM-PMSD, nou bizin tom dakor lor enn program. Si nou resi fer sa, nou pou balye MSM ». Selon lui, le plus tôt serait le mieux pour le pays.

Revenant sur la réouverture des frontières prévue le 1er octobre, le leader des mauves l dit craindre la fiabilité des tests PCR. « Eski finn bien mesir validite de sa bann test-la », se demande-t-il.

L’arrestation de Bruneau Laurette a également été abordée. Paul Bérenger dénonce « le vilain rôle de la police dans toute cette affaire. Pour un délit qui a été commis il y a des années de cela », fustige le leader des mauves.

Il n’a pas manqué de critiquer la position de l’ICAC et du CCID dans l’affaire de Mike Brasse, éclaboussant Mario Nobin, l’ancien Commissaire de Police. « Remplacez Navin Beekarry », a-t-il lancé.

Pour rappel, le DPP a relancé l’enquête sur l’octroi d’un nouveau passeport au présumé trafiquant de drogue Mike Brasse.