Tout gouvernement actuel ou à venir devrait prendre l’engagement de rester loin d’Air Mauritius, a réclamé le PTr, en conférence de presse ce vendredi, relevant de plus que la nomination de Ken Arian à la tête d’Airport Holdings Ltd les inquiète.

« Quelle garantie avons-nous que la compagnie se tiendra loin de l’ingérence politique? », a questionné Arvin Boolell, chef de file du parti à l’Assemblée nationale.

Citant les anciens CEO de la compagnie aérienne nationale, dont Nash Mallam Hassan et Megh Pillay, Arvin Boolell a avancé que « nous avons besoin d’un leadership ferme et non mou » pour redresser la situation d’Air Mauritius.

D’ailleurs, « des CEOs compétents nous en avons », a soutenu le député rouge.