- Publicité -

LPM veut nouer des contacts avec l’opposition en Inde

«Des lettres ont été envoyées à diverses personnalités politiques de l’opposition et institutions indiennes pour dénoncer le cas de sniffing allégué sur le câble SAFE », a déclaré Rama Valayden, vendredi dernier, au cours de la conférence de presse de Linion Pep Morisien (LPM).

- Publicité -

Par ailleurs, la manifestation pacifique que compte organiser Bruno Laurette le 7 août dans les rues de la capitale a été autorisée par le commissaire de police.

Rama Valayden a précisé avoir envoyé des lettres au chef du Tamil Nadu, à Mumbai, au parti communiste indien et au Congress Party pour « nous assurer que cette affaire défraie la chronique en Inde, car à Maurice, certains brandissent la carte de l’Inde comme un trophée. Nous avons aussi envoyé des lettres à des avocats en Afrique du Sud pour qu’ils nous prêtent main-forte. » Le LPM affûte ses armes en marge des rassemblements qu’il compte organiser en août. « Nous sommes définitivement passés à une étape supérieure. Après avoir animé une réunion au N°19 jeudi, nous comptons organiser trois à cinq autres bientôt qui auront lieu principalement dans des régions rurales. »

La marche pacifique du 7 août ayant été autorisée par la police, RamaValayden a dévoilé le parcours, dont le point de départ sera la rue Volcy Pougnet. Les manifestants arpenteront la rue Pope Hennessy et se dirigeront vers la Place d’Armes.

« Plusieurs conditions habituelles et légales sont imposées aux organisateurs. Pas de slogan ni de pancarte. La police se réserve également le droit de mettre fin au rassemblement si elle juge qu’il y a de bonnes raisons de le faire. Une aberration », souligne l’avocat.

À une question de la presse relative à la proposition du leader du PTr de réunir sous un seul chapeau l’opposition, Rama Valayden a soutenu que « le LPM n’est pas contre cette éventualité, encore faut-il que les Bérenger, Duval et Ramgoolam ne soient pas candidats aux prochaines législatives. » Bhushan Bahorun, un nouveau membre du parti, a indiqué que la situation à Maurice a empiré sous le présent gouvernement et que « s’il ne démissionne pas, il y aura un grand risque que le pays tombe dans l’abîme de l’océan. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour