« Pou nou, se enn lamars politik pa sitwayenn ». C’est ce qu’a déclaré, ce mardi, le ministre de l’Energie, Joe Lesjongard, porte-parole du MSM, qui, en conférence de presse au bureau du Premier ministre, faisait référence à la marche de protestation organisée le samedi 29 août par l’activiste social Bruno Laurette. Le ministre des Infrastructures publiques, Bobby Hurreeram, a soutenu que les trois partis de l’opposition « profitent de l’action citoyenne » de Bruno Laurette pour, selon eux, créer du désordre dans le pays.« Nous ne connaissons pas l’agenda de Bruno Laurette mais nous espérons qu’il ne se laisse pas mener en bateau par ces dinosaures politiques », a renchéri Joe Lesjongard.

Le naufrage du Wakashio était aussi à l’agenda. L’Attorney General a annoncé, pour sa part, qu’un  magistrat présidera la Court of Investigation instituée pour enquêter sur tout ce qui entoure le naufrage sur le récifs à Pointe-d’Esny, le 25 juillet dernier. Il a rappelé  que l’enquête préliminaire est en cours sous la présidence du capitaine Coopen.