“Un grave danger nous guette” dans les jours à venir, et il sera question “d’un manque de vaccins”, s’accordent à dire le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, Paul Bérenger et Nando Bodha, en conférence de presse, ce lundi 29 mars.

“Le pays vit dans l’angoisse” et le gouvernement “est complètement dépassé”, selon l’opposition parlementaire.

Le pays comptait énormément sur le Covax Facility, mais les restrictions de l’Inde sur l’exportation de vaccins viennent contrer les plans du gouvernement, a soutenu Paul Bérenger. « Ti pe kont lor 507 200 doses me finn resevwar selman 24 000 doses », a souligné le leader du MMM.

Abondant dans le même sens, Nando Bodha a indiqué que ces 24 000 doses équivalent à un jour de vaccination, alors que le pays a dépassé la barre des 300 cas à la Covid-19.

Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères, il est l’heure pour le gouvernement de s’expliquer clairement sur la campagne de vaccination.

Prenant la parole à son tour, le leader de l’opposition a dénoncé “l’incompétence meurtrière” du gouvernement.

Alors que les pays de l’étranger vaccinent les gens du troisième age et ceux souffrant de maladies en premier, ici à Maurice ce n’est pas le cas, a indiqué XLD. À ce jour, 8% des personnes âgées ont été vaccinées, a-t-il fait ressortir.

Concernant le déconfinement prévu pour le 1er avril, Paul Bérenger a plaidé pour que soit publié un nouveau Government Notice apportant des éclaircissements, et indiquant ce qui se passera à compter de ce jour.