« Le pays mérite mieux ». C’est dans cette optique que l’ancien ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, a présenté son parti, le Rassemblement Mauricien, ce vendredi 23 juillet.

Passant en revue sa carrière politique, Nando Bodha a soutenu que « seki mo pe fer mwa li sinp, se ekout lavwa lepep ». Selon, l’ancien secrétaire-général du MSM, le pays a besoin d’un changement en profondeur. Et de rajouter que « kan ou kontan ou pei, ou bizin met ou pei an avan ».

Nando Bodha a également rappelé les raisons de sa démission en tant que secrétaire-général du MSM et ministre des Affaires étrangères.

Tirant à boulets rouges sur le MSM et son leader Pravind Jugnauth, Nando Bodha a expliqué que « ena kitsoz ki nou le me ki MSM ek Pravind Jugnauth zame pou oule ». Pour Nando Bodha, le peuple a d’autres ambitions.

Covid-19 oblige, vingt-cinq membres du Rassemblement Mauricien, qui a pour symbole une flamme, ont pu être regroupés cette après-midi au Caudan Arts Centre pour le lancement du parti.