- Publicité -

Nando Bodha demande aux députés de ne pas voter les amendements à l’IBA Act

- Publicité -

Au vue de la reprise des débats sur IBA (Amendment) Bill  ce mardi au parlement, le leader de Rassemblement Mauricien, Nand Bodha, a demandé aux ministres et députés de ne pas voter le projet de loi, qui pourrait mettre en péril l’avenir des radios privées dans l’île.

A travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Nando Bodha a fait ressortir que la liberté d’expression est un droit fondamental dans notre pays. Il a dénoncé le fait que depuis quelque temps, il y a eu une série de décisions politique qui fait reculer notre pays. 

« Aujourd’hui, la population a peur de parler ou de critiquer. Ces amendements à l’IBA Act viennent étouffer la voix des radios et du peuple ».

Il a également rappelé que c’est sous le leadership d’Anerood Jugnauth que la libéralisation de la radio a eu lieu.

« Ce fut un long combat et nous étions convaincus qu’il nous fallait libéraliser la radio pour démocratiser notre pays. Ainsi, le peuple a eu droit à la parole. Aujourd’hui, au lieu d’avancer, nous reculons », estime Nando Bodha.

Selon ce dernier, nous devions passer à l’étape de la télévision privée.

Avec les amendements à l’IBA Act, le leader du RM est d’avis que toutes les parties prenantes doivent participer aux débats.  Il propose ainsi une émission avec les trois radios privées en même temps. 

 

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour