« Pas question d’avoir une réunion des quatre leaders » des partis de l’opposition. Paul Bérenger, leader du MMM, est sorti de ses gonds en raison de la déclaration du député du PTr, Eshan Joomun, sur une radio privée.

En effet, ce dernier a affirmé que le PTr pouvait se rendre seul aux élections municipales. Alors qu’une entente de l’opposition est à l’étude. De fait, les propos du député rouge ne sont pas aux goûts du leader des mauves.

« Ena bokou koler. Nou bien blese », a-t-il déclaré en conférence de presse, ce samedi 20 février, au Hennessy Park Hotel. « Sa pa pous mwa dan enn direksion zwenn », devait-il ajouter en répondant à une question de la presse sur une éventuelle rencontre de l’entente de l’opposition.

Il a, en outre, souligné que plusieurs dirigeants du parti rouge auraient tenu des propos négatifs envers le MMM.

Paul Bérenger a également fait mention de “l’état d’urgence” dans lequel se trouverait “le pays tout entier”, tout en saluant la démarche du démissionnaire, Nando Bodha, qui a quitté le régime de Pravind Jugnauth.

« Il est clair que la démarche de Nando Bodha fait paniquer certaines personnes », a-t-il constaté.

Dans un autre chapitre, le leader des mauves a rappelé que, selon la loi, le gouvernement doit retenir une date pour les prochaines élections municipales « d’ici juin ». D’ajouter que « li swetab ki pa atann dernye minit ».