L’entente de l’opposition parlementaire, composée du PTr, du MMM et du PMSD, accueille un nouveau partenaire  avec l’adhésion du Reform Party de Roshi Bhadain. Ce dernier a, comme l’a indiqué Paul Bérenger qui a présidé la réunion de l’entente hier, participé pleinement aux discussions et sera présent en première ligne lors de la marche citoyenne le samedi 13 février à Port-Louis.

La manifestation débutera par un rassemblement devant la municipalité pour se dirigera jusqu’à  Place du Quai avant de revenir devant l’Hôtel du  Gouvernement où la manifestation prendra fin. « Nous donnons rendez-vous à tous ceux qui en ont marre du gouvernement, qui veulent que le gouvernement de Jugnauth quitte le pouvoir ainsi qu’à tous ceux qui veulent que Pravind Jugnauth et son gouvernement quittent le pouvoir, y compris  les jeunes. Nous voulons une marche citoyenne et drapeau mauricien sera obligatoire », a dit Paul Bérenger. Il a annoncé qu’une première série d’affiches ont été placardées et que d’autres suivront.

Paul Bérenger a déclaré que les quatre partis ont pris note de la décision très importante prise par la Chambre Spéciale de l’ITLOS, jeudi, en se prononçant en faveur de la souveraineté de Maurice sur les Chagos et contre tous les points qui ont été soulevés. « Nous saluons le Ruling quasi unanime du tribunal sur le droit de la mer. Le seul juge, sur sept au total, qui a voté contre certains points a été désigné par les Maldives », dit-il.

« Nous faisons un appel à la Grande-Bretagne de respecter le jugement de la Cour internationale de justice de 2006, de respecter la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies et d’engager les discussions avec l’île Maurice afin d’exercer notre souveraineté sur l’archipel des Chagos », a-t-il dit avant de souhaiter que Maurice prenne de nouvelles initiatives puisqu’il y a eu un nouveau président, Joe Biden, aux États-Unis.

S’agissant de l’affaire Manan Fakoo, Paul Bérenger a affirmé que les leaders des partis de l’opposition considèrent que ce qui s’est passé au poste de police de Rose-Hill et à l’hôpital est inacceptable. « Manan Fakoo était peut-être ce qu’il était mais il était avant tout un être humain et avait droit à la protection de la police à tous les soins nécessaires à l’hôpital », a-t-il dit. « Tout cela est inquiétant d’autant plus qu’il y a un problème de Law and Order dans le pays. Au niveau des quatre partis, nous disons qu’il ne faut pas avoir peur. »

Les propos du représentant de l’OMS, Laurent Musango, contre l’opposition ont aussi été critiqués par les quatre partis de l’opposition qui réclament son départ à Maurice.

Par ailleurs, interrogé par la presse au sujet du meeting organisé par les Avengers à La Louise, dimanche, Paul Bérenger a dit que Shakeel Mohamed et Roshi Bhadain, qui font partie de l’entente de l’opposition, prendront la parole. Il demande à ceux qui le peuvent d’assister au meeting de La Louise.