- Publicité -

Pétition électorale au No8 : la Cour suprême tranche en faveur du PM et ses Colistiers

  • Tous les points de Suren Dayal ont été rejetés en Cour suprême ce vendredi 12 août. La cour a ainsi tranché en faveur de Pravind Jugnauth et de ses colistiers.

La Cour suprême a rendu son jugement sur la pétition de Suren Dayal dans la contestation de l’élection de Pravind Jugnauth et de ses deux colistiers la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun et l’ancien ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, à Quartier-Militaire/Moka (No 8) lors du scrutin du 7 novembre 2019. Les juges ont rejeté tous les points du pétitionnaire Dayal.

- Publicité -

Ce jugement est intervenu 11 mois et demi après la fin des Submissions des parties engagées dans cette pétition électorale logée par le candidat battu du parti Travailliste, Suren Dayal, après les législatives du 7 novembre 2019.

Cette contestation électorale reposait essentiellement sur des arguments relevant des pratiques de bribe électoral, reprochées à l’Alliance Morisien, menée par Pravind Jugnauth. Le pétitionnaire, qui avait terminé à la cinquième place, avait, depuis le 28 novembre 2019, demandé à la Cour suprême d’invalider les élections des élus MSM en évoquant une corruption électorale. Suren Dayal avait obtenu 12 290 voix, alors que Pravind Jugnauth en avait recueilli 21 327, Leela Devi Dookun-Luchoomun 17 898 et Yogida Sawmynaden 15 054.

Le Premier ministre et la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun n’étaient pas présents en Cour ce vendredi. Yogida Sawmynaden a déclaré que le Premier ministre était occupé au cabinet ministériel.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour