- Publicité -

PM : « Si nou ti fer kouma Ramgoolam, ou kone komie travayer ti pou lor pave »

Le Premier ministre Pravind Jugnauth, au congrès tenu à Lake-Point, Curepipe, ce vendredi 19 août, a maintenu son offensive contre l’opposition.

- Publicité -

Il est d’avis que « si nou ti fer kouma Ramgoolam, ou kone komie travayer ti pou lor pave, komie lotel ti pou ferme. Mo pena okenn regre ».

Commentant les tractations au sein de l’opposition, le Premier ministre a ajouté : « Mwa mo fer politik me mo osi fer li lor enn baz siantifik me pa kouma Berenger fer ».

Il reconnait qu’il y a également une majorité silencieuse. “Zot mem pa vini dan meeting me zot apresie ek fer diferans ant nou ek loposizion kil parad ».

Lançant un appel aux militants du MMM, il a vertement critiqué le leader des mauves. “Berenger pe ranpe ek Ramgoolam. Zordi inn vinn militan mandian, enn laont pe mandie ek makarena »

Tout en faisant état des derniers congrès de son parti, il estime également que « tou bann rasanbleman finn bann enorm sikse. Ena bokou ankor pe vini la. Lopozision zot ankor pe diskite zot. Bruneau Laurette inn desid pou pran konze tou li ».

Entre les projets accomplis, les mesures apportées pour lutter contre la pandémie et la politique économique de son gouvernement, Pravind Jugnauth déplore qu’il y a des “antipatriotes” dans le pays. “Pa vinn traver ar mwa mo ena popilasion pou proteze, sa mwa mo garanti ou ».

S’agissant des allégations de « sniffing » de Sherry Singh contre sa personne, le chef du gouvernement a lancé à l’audience : “Maharaja mo pou demakiy li biento. Pravind Jugnauth pa blufe, mo pa koz dan vid mwa, selma kan mwa mo pou komans koze, lepep pou gagn sok, parski mwa mo kone pou ki rezon Maharaja inn demisione, me mo pa kapav dir li zordi ».

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour