« Aucune réforme structurelle pour le tourisme. C’était le moment rêvé pour donner des fonds aux hôtels, faire des programmes de formations », a déclaré Xavier-Luc Duval, lors d’un point de presse du PMSD à l’Astor Court à Port-Louis. Il réagissait au budget 2020-2021 du ministre des Finances, Renganaden Padayachy, le qualifiant d‘« un budget typique Jugnauth avec une touche taxation Padayachy ».

Citant plusieurs points et les mesures budgétaires annoncées, Xavier Duval évoque un « gaspillage d’argent avec le Liverpool FC ». Il est aussi d’avis que « ti bizin tir TVA lor restaurant et Bess elektrisite pou bann lotel ».

Le leader du PMSD déplore le fait qu’il « n’y a rien pour le textile, sauf une étude. Rien non plus pour la bonne gouvernance que ce soit concernant le money laundering. 

Il est d’avis que « ti bizin taxe bann depens sur le Luxe, champagne et parfum ». 

Abordant la situation de la compagnie d’aviation nationale, Air Mauritius, il considère que l’aide financière de 9 milliards n’est « qu’une goûte d’eau pour eux ». « Le plus important pour moi est de savoir qui sera le CEO, car c’est lui qui décidera qui garder dans son équipe et le nombre d’employer qu’il a besoin », indique Xavier Duval.