Depuis l’arrêt des vols commerciaux le 7 mars, les demandes de rapatriement des Rodriguais bloqués à Maurice s’élèvent à 718 à ce jour. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre, Pravind Jugnauth, répondant à la Private Notice Question (PNQ) axée sur le sujet, ce mercredi 30 juin

Ce chiffre, fourni par l’Assemblée régionale de Rodrigues, pourrait augmenter, a soutenu le chef du gouvernement, car les Rodriguais souhaitant être rapatriés se signalent à travers la hotline chaque jour.

De nombreux Rodriguais se retrouvent bloqués à Maurice depuis la fermeture des frontières en raison de la pandémie de Covid-19. Les demandes de rapatriement à travers la hotline de l’Assemblée régionale de Rodrigues sont légion.

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a indiqué à la Chambre que les Rodriguais bloqués à Maurice ont le sentiment d’être oubliés et laissés pour contre. Il a évoqué « une désorganisation » autour du rapatriement des Rodriguais bloqués à Maurice.

Ce dernier a sollicité le Premier ministre pour rassurer les Rodriguais, surtout en ce qu’il s’agit de la vaccination, qui devrait être nécessaire pour regagner leur territoire. Il a demandé en ce sens que soit adopté le modèle de vaccination des Seychelles pour Rodrigues.

Le Premier ministre a expliqué qu’à l’arrêt des vols commerciaux, un protocole de rapatriement a été mis en place. A cet effet, selon le chef du gouvernement, 60 passagers, comprenant des membres du personnel de santé et des officiers de l’Assemblée régionale de Rodrigues, ont été rapatriés le 18 avril.

Selon le Premier ministre, une liste de passagers prioritaires a été dressée. Ainsi, la priorité sera donnée au personnel de la santé, aux officiers de l’Assemblée régionale et aux patients venus en traitement à Maurice.

Le Premier ministre a indiqué que l’une des priorités est de maintenir Rodrigues « Covid free ». Pravind Jugnauth a tenu à rappeler qu’« il n’est pas facile d’obtenir des vaccins, mais que tout est fait pour vacciner le plus d’adultes possible à Maurice comme à Rodrigues ».

Il a indiqué qu’à ce jour, 16 140 vaccins ont été envoyés à Rodrigues. Un plan est à l’étude pour l’envoi d’autres doses.

Le Premier ministre a soutenu cependant que le rapatriement « prend du temps » et qu’il faut procéder par étape par manque de places. Il a laissé entendre que si à Maurice les places sont amplement disponibles pour la quarantaine des Rodriguais sur 14 jours, à Rodrigues toutefois, les places sont limitées pour les sept jours de quarantaine.

Trois hôtels (Le-Flamboyant, Les-Cocotiers et Escale-Vacances) ont été identifiés à Rodrigues pour l’aménagement de centres de quarantaine à Rodrigues.

Par ailleurs, alors que le Speaker annonçait « time is over by five minutes », le Premier ministre, qui a été coupé, lui a lancé : « No! But I must say Mr Speaker Sir! It is easy to criticise, it is easy to say preorder and, on the other hand, say that this vaccine has not been approved by WHO. C’est de la démagogie ».

« We have done a lot », a-t-il souligné, avant de rappeler que d’autres vaccins sont attendus à Maurice.

A savoir que les modalités pour la réouverture des frontières entre Maurice et Rodrigues, le 1er août, sont à l’étude, a annoncé le Premier ministre.