- Publicité -

Pour rassurer les pays européens : Le PTr exhorte la Santé à dire toute la vérité

«Si les autorités mauriciennes ne disent pas toute la vérité sur la réelle situation à Maurice, les pays étrangers, eux, à travers leurs services de renseignements disposent des informations réelles. Il est nécessaire que le ministre de la Santé adopte un langage de vérité. Il y a va de la santé de la population et de l’économie du pays. » C’est ce que pensent les membres du PTr qui, en conférence de presse vendredi, ont exhorté Kailesh Jagutpal à venir de l’avant avec la vérité concernant le Covid à Maurice.
Pour les dirigeants du PTr, ce n’est pas un hasard si Maurice se retrouve sur la liste rouge écarlate de la France quant à l’évolution du Covid sur le territoire. Cela relève du fait que les pays étrangers disposent d’informations pointues sur ce qui se passe chez nous. Arvin Boolell déplore ainsi le langage de non-vérité adopté par le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, qui, selon lui « peut donner des informations farfelues au Parlement », mais se fait rattraper par la réalité.
Citant une observation de l’université Johns-Hopkins — qui dispose d’un système de collecte de données avancé, et qui a relevé « le taux d’incidence de comorbidités et de mortalité plus élevé à Maurice comparativement à d’autres pays dans le monde », et qui évoque « la négligence institutionnelle et une politique d’amateurisme » –, le chef de file des rouges relève que « si plusieurs pays européens, dont la France ferment leurs frontières avec l’Afrique du Sud, le Malawi, la Namibie, le Zimbabwe, le Lesotho et Eswatini, ils ne pouvaient épargner Maurice du fait que nous avons le taux le plus élevé de morbidité dans le monde. » Il fustige ainsi les autorités mauriciennes de ne pas tenir compte des propositions de ceux qui veulent sortir Maurice du bourbier, citant l’indifférence du pays quant aux propositions de la France et de la Commission de l’océan Indien (COI).
Rassurer la population locale et internationale
Patrick Assirvaden revient lui sur la lettre adressée par le ministère de la Santé à l’ambassadrice de France pour lui expliquer que Maurice avait besoin en urgence d’oxygène et que le Barracuda comptait récupérer une cargaison dans l’après-midi même. « Cela, alors qu’au Parlement, le ministre Jagutpal a soutenu que Maurice avait besoin de cette cargaison d’oxygène pour préparer l’avenir. On se demande qui va le croire », dit-il, relevant qu’outre la France et La Réunion, l’Inde et l’Arabie Saoudite ont aussi fermé leurs frontières aux Mauriciens. Dans la conjoncture, il espère qu’à l’instar du président sud-africain, « le PM mauricien viendra rassurer la population aussi bien que la communauté internationale quant aux dispositions qui sont prises pour contrôler la propagation de la pandémie et surtout garantir qu’il n’y a pas d’Omicron sur notre territoire jusqu’ici. »
La gestion des cas de Covid à l’hôpital ENT est également remise en cause par les membres du PTr, qui s’interrogent sur les raisons pour lesquelles 70% des patients entrant à l’hôpital ENT n’arrivent pas à survivre.
« Majakaro du MSM »
Dans un autre registre, les députés rouges se sont attardés sur les amendements apportés à l’IBA Act. Estimant que ces amendements devraient être jetés « dans la poubelle de l’histoire », Arvin Boolell déplore que le PM, qui « est un manipulateur qui veut contrôler les radios avec la complicité de Betting Online », a profité de « l’état d’urgence sanitaire pour faire voter des lois bidons et scélérates avec un certificat d’urgence. » Dans le sillage, Arvin Boolell s’insurge aussi que la Public Gathering Act ait été utilisée pour arrêter des participants à la manifestation devant le Parlement mardi dernier « uniquement pour plaire au MSM. » distanciation sociale. « On ne veut pas qu’il y ait empiétement sur liberté de la presse et sur la liberté d’expression », dit-il, se fiant au rempart de la Cour suprême pour avancer.
Patrick Assirvaden dénonce par la même occasion que le MSM continue son « majakaro », fustigeant la nomination du Senior Advisor de Pravind Jugnauth Prakash Maunthrooa à la présidence de Mauritius Duty Free Paradise Ltd et d’Airports of Mauritius Ltd.

- Publicité -
- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour