Paul Bérenger, leader du MMM, a, ce samedi 11 juin, souligné des « manquements » au niveau des standing orders, attribuant « trop de droits » au Speaker. « Pou bizin definitivman amande », a plaidé le leader des mauves.

Évoquant la séance parlementaire de la semaine prochain, Paul Bérenger a indiqué que « comme nous l’avions prévu », la motion de blâme contre le Speaker passera en dernier, probablement tard dans la nuit.

Le but, dit-il, est de « trainer les débats » notamment autour du Finance Bill et ainsi « erint dimounn lerla an catimini pass motion blam kont Speaker ».

D’autre part, le leader des mauves a commenté les trois scandales qui dominent l’actualité en ce moment : l’affaire St-Louis, l’achat de médicaments sous l’Emergency Procurement et les fraudes alléguées chez Landscope.