Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, en conférence de presse ce mercredi 12 août à Blue-Bay, a indiqué que « presque toute l’huile » a été pompée hors du vraquier échoué sur les récifs de Pointe d’Esny.

Des 4 180m³ tonnes d’huiles relevées au départ, 3 184m³ tonnes ont été pompées du vraquier et 800m³ tonnes se sont déversées dans le lagon à travers une brèche dans la coque du navire.

Toutefois, il souligne que 166 tonnes d’huile sont éparpillées dans la cale. L’aide de Skimmers et d’autres équipements est requis pour les enlever. Une barge se tient à proximité pour stocker toute l’huile extirper

« C’était une véritable course contre la montre », a confié le chef du gouvernement, rappelant le Worst-Case Scenario qui se profilait la veille.

Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué que 150 tonnes de déchets solides ont été récupérées des lagons. Soutenant qu’il faudra dorénavant retirer les bouées artisanales de la mer, qui ont absorbé le fioul. Ces bouées devront être transportées à la Chaumière pour être recyclées.

D’autre part, « aucune trace d’huile » n’a été détectée à l’île aux Margenie et île aux Cerfs. « Zordi finn fer rekonfirme pena okenn tras delwil », a-t-il soutenu, avant d’ajouter que « nous travaillons de manière transparente ».

S’agissant de l’enquête entamée sur l’échouement, le Premier ministre a indiqué que celle-ci « débouchera sur des actions ».