- Publicité -

Reza Uteem : « Le peuple n’a plus confiance dans ce gouvernement »

Reza Uteem est d’avis que « le peuple n’a plus confiance dans ce gouvernement ». Il note que « tous les indicateurs économiques du pays sont au rouge aujourd’hui ». Ajoutant qu’un chômeur sur quatre a moins de 25 ans, que la balance commerciale est nettement déficitaire et que le déficit budgétaire est ingérable.

- Publicité -

« On a droit à une cascade d’augmentations qui tue la population. On a eu droit à quatre augmentations qui tuent la population à petit feu. Hausse du prix des produits pétroliers, hausse du coût du transport public, hausse des prix de la viande, des légumes et de la nourriture. Le peuple n’en peut plus », déclare l’orateur.

Il poursuit : « j’accuse ce gouvernement de n’avoir aucune vision économique. Ce gouvernement a misé sur la consommation et les grands chantiers comme moteurs de croissance. Or, nous ne produisons presque rien et nous importons tous les matériaux de construction. Ce qui fait que tout investissement consenti dans le béton crée de la croissance pour les pays étrangers, mais pas pour Maurice. »

Reza Uteem estime ainsi que « l’on nous avait promis Manhattan, mais on s’est retrouvé comme à Venise, avec des voitures transformées en gondoles ». Estimant qu’une « telle incompétence est rarissime », il dira : « On veut relancer l’économie, mais il n’y a pas d’investissements dans le pays, car les investisseurs n’ont pas confiance dans ce gouvernement. »

« Par contre, vous avez attiré de mauvais investisseurs et vous leur avez accordé un traitement présidentiel. Qui ne se souvient pas de votre cher Alvaro Sobrinho et, plus récemment, du Slovaque qui a défrayé la chronique. Ce présumé trafiquant de drogue a obtenu Occupational Permit délivré par l’EDB. Un trafiquant de drogue qui a séjourné à Maurice pendant trois longues années, malgré le fait que le gouvernement, à travers l’Attorney General, avait été informé depuis août 2020 qu’il était un fugitif », continue le député.

« Et puis on est étonné par l’ampleur de la drogue à Maurice. Depuis 2015, depuis que vous êtes au pouvoir, nommez-moi un seul trafiquant qui ait été condamné !

Le rapport de la commission d’enquête avait recommandé le démantèlement de l’ADSU. Mais au lieu d’appliquer cette recommandation, la police félicite l’ADSU », s’appesantit-il.

Reza Uteem renchérit : « J’accuse ce gouvernement de perdre la bataille contre les trafiquants de drogue. J’accuse ce gouvernement d’avoir dilapidé les réserves de la Banque centrale, dont le montant a été décaissé dans l’opacité la plus totale à des compagnies, dont certains bailleurs de fonds proches du pouvoir. »

En conséquence, selon lui, la Banque de Maurice s’est retrouvée dans l’incapacité de défendre notre roupie, se dépréciant de 49% vis-à-vis du dollar . « Cela a eu un effet boule de neige sur le coût de nos importations, et c’est bien la cause principale de la hausse généralisée des commodités », trouve-t-il.

Il cite la Banque mondiale à l’effet que« la dette publique risque d’atteindre 120% d’ici 2025 ». Il s’en est enfin pris au gouvernement en l’accusant de n’avoir pas respecté la promesse électorale de la hausse de la pension de vieillesse.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour