Photo illustration Saisie de 95 kg de cocaïne dans une tractopelle de la compagnie Scomat rentrée au pays en compagnie du premier Urbos 100 de Metro Express Ltd.

Le Premier ministre a informé, lors du Prime Minister’s Question Time à l’Assemblée nationale, ce mardi 7 juillet, que 16 personnes ont été interrogées dans l’enquête concernant la saisie de 95 kg de cocaïne, le 10 juillet 2019, dans une tractopelle de la compagnie Scomat.

La marchandise serait rentrée au pays en compagnie du premier Urbos 100 de Metro Express Ltd. Pravind Jugnauth a soutenu qu’aucune arrestation n’a eu lieu dans cette affaire jusqu’à présent.

Le Premier ministre, qui répondait aux interpellations sur le sujet, soit des députés Farhad Aumeer (PTr), Salim Abbas Mamode (PMSD), Adil Ameer Meea (MMM) et Mahend Gungaparsad (PTr), a affirmé que l’enquête, qualifiée de « complexe », était toujours en cours.

Le chef du gouvernement a aussi déclaré que des échanges d’informations entre les officiers de l’ADSU et ceux des autorités étrangères ont eu lieu afin d’établir comment la drogue est arrivée à Maurice.

Pravind Jugnauth a fait état des carences dans la détection de drogues débarquant dans le pays. « Cela s’est produit dans le passé et il est nécessaire d’en tirer des leçons. Les douaniers doivent revoir leur façon de scanner et de contrôler afin de s’assurer qu’aucune drogue n’entre dans le pays ».

Concernant la saisie du 95 kg de cocaïne, il a soutenu que les douaniers ont agi normalement en suivant le protocole.

Le Premier ministre a indiqué que le rapport du Forensic Science Laboratory sur le poids de la drogue saisie, n’est pour l’heure, pas encore prêt.