« What a joke! » Ce sont les propos de Paul Bérenger concernant la “tolérance zéro” du gouvernement face à la corruption.

Le leader du MMM, qui s’exprimait lors de la conférence de presse du parti, ce samedi 4 juillet, a estimé que « le gouvernement actuel se vante souvent de sa tolérance zéro envers la corruption. Et pourtant, plus d’un scandale frauduleux a éclaté sous son mandat ».

“Alors que [l’enquête de la BAD sur la centrale de St-Louis] a été plusieurs fois abordée devant le board du CEB depuis février 2019, comment se fait-il que Pravind Jugnauth et Ivan Collendavalloo puissent venir dire qu’ils ont pris connaissance de l’affaire que le 8 juin? », a souligné le leader des mauves.

Pour Paul Bérenger, “loperasion zet labou” du gouvernement à son encontre n’a fait que resserer les rangs de l’opposition. Le leader des mauves défie qui que ce soit de venir prouver son implication dans cette affaire.

« En temps et lieu, la lumière sera faite sur toute cette affaire », a estimé ce dernier.

Le refus de rendre public le résumé de la BAD démontre que Pravind Jugnauth n’a pas l’étoffe d’un Premier ministre, a relevé Paul Bérenger.

« Il n’est pas question que j’aille voir ce document si je suis invité à le faire”, a signifié le leader des mauves.