- Publicité -

Zones inondables : Bobby Hurreeram répond au leader de l’opposition

Répondant à une question de la presse sur la publication de cartes indiquant les zones inondables, Bobby Hurreeram persiste et signe : « Les zones inondables sont connues et ont été rendues publiques depuis longtemps. » Il a rappelé que cette carte reste très dynamique, compte tenu du changement climatique mais aussi des travaux de drains en cours.

- Publicité -

« Par exemple, le Morcellement Ramlugun à Vallée-des-Prêtres, où il n’y a jamais eu d’accumulation d’eau, a pourtant connu des inondations à cause des interventions humaines. On a dû l’ajouter à la liste. » Il ainsi souligné que des régions sont ajoutées ou enlevées de la liste, dépendant du niveau de risques d’inondations et des travaux de drains complétés.

Quant à la carte topographique, soit le Digital Elevation Model (DEM), que les autorités détiennent depuis deux ans et indiquant les drains naturels, le ministre a assuré que « toutes les informations sont fournies aux personnes qui veulent construire en connaissance de cause. Et contrairement à ce que le leader de l’opposition essaie de faire croire pour créer du désordre, il n’y a rien de tel. On est en contrôle de la situation. » Il a rassuré que pour les morcellements déjà construits, des travaux sont prévus et pour les terrains qui ont été vendus et qui n’ont pas encore reçu de permis de morcellement, des recommandations seront faites sur le type de drains à construire notamment.

Par ailleurs, il a précisé que « quand on parle de drains, we are into mitigating et le zéro risque n’existe pas. Le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval était complètement à côté de la plaque lors de sa PNQ. »

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour