L’année 2021 s’annonce pour être celles des élections municipales. La ville de Curepipe se réinvente et poursuit sa mue avec la conclusion d’importants développements, dont l’objectif principal est d’ambitionner d’en redonner une nouvelle vie. Le maire de la ville, Hans Marguerite, confirme que quelques projets tant attendus par les citadins arriveront à leur terme en 2021, à commencer par le nouvel hôtel de Ville qui devra être prêt au plus tard en juin prochain. Pour d’autres projets comme le métro, la rénovation du bazar Parasol, l’Urban Terminal, les travaux dureront jusqu’en 2022.

L’hôtel de ville prêt en juin

C’est l’un des projets de développement les plus attendus dans la ville de Curepipe cette année. Les travaux de rénovation de l’Hôtel de ville devront être achevés dans les mois qui suivent, soit au plus tard en juin prochain. Selon le maire de la ville, Hans Marguerite, les travaux se font dans les meilleures conditions malgré le retard accumulé en 2020. Pour rappel, les travaux de rénovation de l’hôtel de ville auraient dû être complétés depuis juillet 2020.

« L’année 2020 a été difficile, notamment en ce qui concerne les travaux de développement dans la ville. Les travaux de rénovation de l’hôtel de ville ont accumulé du retard pour diverses raisons. D’abord, au début de l’année 2020, le climat posait problème. Les travaux ont été stoppés en raison des grosses averses en janvier et février, car le mauvais temps à Curepipe ne permet pas de travailler. Ensuite, il y a eu la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19. Le promoteur et ses ouvriers n’ont pas travaillé pendant plus de deux mois. Mais depuis juin 2020, les travaux ont repris et sont actuellement sur la bonne voie. Le contrat signé avec le promoteur devra prendre fin en avril prochain. Cela dit, les travaux devront être complétés d’ici le début de mai. Si le mauvais temps pointe son nez, notamment avec la menace de la tempête tropicale Danilo, les travaux vont encore accumuler du retard. Dans une telle éventualité, nous pensons que l’hôtel de ville sera prêt en juin 2021 », a déclaré le maire.

Toutefois, e projet de rénovation de l’hôtel de ville accuse un an de retard. Les travaux, qui auraient dû être réalisés en 15 mois et complétés depuis juillet 2020, ont accumulé d’importants retards au fil des mois. Selon des sources à la mairie de Curepipe, le projet de rénovation de l’hôtel de ville remonte à 2015.

Dans un premier temps, l’absence de budget pour ce projet faisait défaut. Aussi les conseillers de la ville de Curepipe ont décidé de puiser des fonds de la mairie, soit une somme de Rs 50 millions, et de la réserve pour la rénovation du forum, soit Rs 40 millions. En 2016, les conseillers réalisent que les Rs 90 millions ne suffiront pas, car le projet ne coûtera pas moins de Rs 110 millions.

Ce montant est voté en 2017 au conseil municipal. Mais les travaux ne débutent toujours pas. Après une énième évaluation, les conseillers réalisent, un an après, que le budget devra être revu à la hausse, et la somme nécessaire passe cette fois à Rs 135 millions. Finalement, en 2019, une somme de Rs 140 millions est annoncée dans le budget. Mais avec les retards accumulés, le coût total du projet devra atteindre Rs 145 millions cette année.

D’autre part, le nouveau jet d’eau sera un peu plus haut que l’ancien. Une plaque affichant l’historique du jet d’eau fera aussi partie de cette nouvelle structure. Le maire a précisé que la statue de Paul et Virginie qui se trouve dans le jardin public d’à côté sera enlevée et placée au milieu du jet d’eau pour lui redonner toute sa splendeur.

Le métro sur la bonne voie

Parmi les projets les plus importants en vue de développer la ville de Curepipe, figure celui de Metro Express qui devra être achevé en 2022. Ce projet phare de la ville lumière contribuera à rendre la vie des citadins plus aisée en améliorant la mobilité et l’accès aux transports en commun.

« Le 3 janvier 2021 a marqué l’achèvement d’un an de travaux de la deuxième phase du métro. Malgré les difficultés rencontrées en 2020, à savoir le mauvais temps et la crise sanitaire, les travaux ont été réalisés à une vitesse remarquable. Je me permets même de dire qu’il n’y a pas eu de gros retard accumulé en ce qui concerne les travaux de Metro Express. Cette année sera encore plus décisive car les plus gros travaux de la deuxième phase du métro devront être complétés », a expliqué Hans Marguerite.

Selon ce dernier, une bonne partie du tracé du métro dans la ville sera sur des pilotis. « Tous les pilotis ont déjà été installés. Le métro passera sur une voie élevée à partir de la gare jusqu’à l’avenue Sivananda. À ce jour, le tracé du métro léger dans le centre-ville a déjà été complété », a-t-il dit.

Les ouvriers de la compagnie indienne Larsen & Toubro se concentrent principalement sur les travaux à compléter sur l’avenue Swami Sivananda, en direction de Floréal. Des travaux préliminaires sont en cours sur les terrains acquis par l’Etat, notamment la démolition des murs, bâtiments et autres structures se trouvant sur le tracé du métro.
Pour rappel, les travaux avaient été temporairement stoppés en octobre dernier après la protestation des bénéficiaires d’une compensation en échange de leurs propriétés respectives. Ils réclamaient une négociation sur le montant de la compensation.
Depuis novembre, les travaux ont repris et se poursuivent avec la collaboration de ces mêmes habitants. Les enceintes des maisons qui se trouvent à proximité des chantiers ont été sécurisées en attendant le début des gros travaux qui devront commencer dans les semaines à venir.

La démolition du pont Rivière-Sèche, aussi connu comme pont Floréal, est attendue cette année. Des travaux sont aussi prévus sur deux autres ponts, à savoir l’Austin Bridge et le pont Lolo. L’Austin Bridge, qui servait jusqu’ici de passage piétonnier, sera rénové et agrandi pour permettre le passage de véhicules. Idem pour le pont Lolo à Engrais Martial. Le 22 décembre dernier, le Premier ministre Pravind Jugnauth s’est rendu à la mairie de Curepipe pour la présentation d’un plan pour la ville. Il a profité de cette occasion pour faire un constat de visu de l’avancement des travaux sur les sites de Metro Express dans la ville de Curepipe.

Le fameux Urban Terminal de Curepipe

Autre projet phare dans la ville de Curepipe : le fameux Urban Terminal. Pour le maire Hans Marguerite, ce projet tant attendu, sera un « bijou » pour la ville. « Tous les développements sont liés à l’Urban Terminal. C’est ce qui va réanimer notre ville car non seulement elle abritera la gare mais sera aussi un complexe commercial pour les marchands de foire et commerçants », indique-t-il.

La gare Jan Palach Nord n’est plus qu’un souvenir. Depuis quelques mois, la structure qui servait de gare n’existe plus. Elle a été complètement démolie pour faire place au projet Urban Terminal. « Il n’y a plus de gare Jan Palach Nord à Curepipe. Cet endroit sera remplacé par l’Urban Terminal qui comprendra également la station de métro. Les travaux préliminaires ont déjà commencé. D’ailleurs, des terrains de l’Etat dans les environs de la gare ont été identifiés pour des travaux de développement, à savoir des parkings, entre autres », soutient Hans Marguerite. Et d’ajouter que les premiers travaux dans le cadre du projet Urban Terminal de Curepipe verront le jour en 2021.

Selon Hans Marguerite, cet Urban Terminal sera un endroit qui attirera des personnes de toutes classes. Pour cela, il comprendra non seulement les marchands et commerçants, mais il y aura aussi des espaces pour accueillir des conférences internationales, des séminaires, des bureaux, entre autres.

L’incontournable « bazar parasol »

Les premiers coups de pioche dans le cadre des travaux de rénovation de l’incontournable bazar Parasol à Curepipe, seront donnés cette année. Hans Marguerite revient sur l’historique de ce bazar. « Le bazar original a été détruit par le cyclone Gervaise en 1975. Il a été alors remplacé par ce qu’on appelle le bazar Parasol, en raison du modèle de la structure. Depuis 1975, le marché n’a jamais connu de travaux de rénovation. Le temps est venu de lui donner un nouveau look, car le bazar se situe à proximité de l’Urban Terminal », a expliqué le maire. Cette année, les travaux de rénovation vont être lancés, selon Hans Marguerite. « Le bazar compte environ 200 maraîchers et commerçants. Ils seront temporairement relocalisés en attendant l’achèvement des travaux. À ce stade, nous avons déjà identifié un bâtiment qui se trouve dans les parages. Nous devrons d’abord entamer des travaux de rénovation dans ce bâtiment avant de transférer les maraîchers et commerçants. La relocation des marchands est prévue cette année, soit dans quelques mois alors que le nouveau bazar sera prêt en 2022 », a-t-il dit.

En ce qui concerne les marchands de la foire Square Bruce, à côté de la gare sud, 125 au total, ils ne bougeront pas de cet endroit jusqu’à nouvel ordre. Selon le maire de la ville de Curepipe, ces marchands ne dérangeront en aucune façon les travaux en cours dans la partie nord de la gare. « Les travaux en cours à proximité sont certes synonymes de bruit, de poussière et de changements dans les habitudes. Mais les marchands de Square Bruce auront à prendre leur mal en patience car ces perturbations annoncent de grands changements pour le bien-être de la ville. Il faut imaginer ce que notre ville sera dans les prochaines années, voire dans 20 ans », a ajouté le maire.