Lors du rassemblement du 13 février, le leader de l’opposition, Arvin Boolell, et l’activiste Bruneau Laurette, de Linion Sitwayin, seront les seuls à s’adresser à la foule.

C’est ce qui ressort de la réunion entre Bruneau Laurette, les leaders des partis de l’opposition parlementaire, Paul Bérenger, Navin Ramgoolam et Xavier-Luc Duval, ainsi le leader de l’opposition, ce vendredi, 5 février, en marge du rassemblement prévu le 13 février à Port-Louis.

« Une rencontre cordiale, franche et pleine d’audacité pour dire nos quatre vérités », devait décrire Bruneau Laurette face à la presse.

Pour l’activiste, cette rencontre élargie a permis à plusieurs personnes d’exprimer leur point de vue concernant une nouvelle île Maurice. « Il y a des points fondamentaux sur lesquels nous sommes tombés d’accord », a-t-il fait comprendre.

« Notre bataille est contre la fraude, la corruption, afin de développer une meilleure démocratie », a déclaré de son côté Arvin Boolell.

Pour rappel, plus tôt ce vendredi, Lionion Sitwayin avait rencontré la presse pour faire part de son souhait de participer à la marche du 13 sous certaines conditions.