Arrêté par l’ICAC ce matin, l’ancien ministre de l’Énergie, Swalay Kasenally, accusé de corruption dans le sillage de l’enquête dans l’affaire Saint-Louis, a été libéré sous caution après sa comparution au tribunal de Curepipe ce jeudi 23 septembre.

Swaley Kasenally a ainsi fourni une caution de Rs 75 000 et a signé une reconnaissance de dette de Rs 150 000 pour retrouver la liberté conditionnelle.

En effet, l’ancien ministre Swalay Kasenally, consultant en matière de contrats de projets énergétiques, a été formellement convoqué au QG de l’ICAC ce matin, étant sous le coup d’une inculpation provisoire dans ce scandale ayant une connotation internationale. D’autres hauts cadres du Central Electricity Board (CEB) et du secteur public seront également dans le collimateur de l’ICAC pour cette nouvelle saison du Saint-Louis Gate.

Swalay Kasenally, qui a fait le va-et-vient à l’ICAC depuis quelques mois déjà a été arrêté ce matin. L’ICAC n’a par ailleurs pas objecté pas à sa remise en liberté provisoire après son arrestation.

Ce développement intervient après l’arrestation par l’ICAC, hier, de Patrice Leung Lam Hing, ex-directeur financier de PAD & Co Ltd, et Khemraj Mojeen, comptable.

Lire plus dans l’édition du Mauricien du jeudi 23 septembre.